Où l'on parle de l’épanouissement des textes et des musiques, des méthodes et des recettes de Bashung de l’arrivée des techniques numériques du travail sur la matière musicale comme on travaille les textes, la reconnaissance publique et professionnelle... Suite de notre série sur le chanteur français décédé en 2009.

Alain Bashung, triple vainqueur des victoires de la musique sous le regard de l'animateur Michel Drucker et de la chanteuse Véronique Sanson le 20 février 1999 à l'Olympia
Alain Bashung, triple vainqueur des victoires de la musique sous le regard de l'animateur Michel Drucker et de la chanteuse Véronique Sanson le 20 février 1999 à l'Olympia © AFP / PIERRE VERDY

Alain Bashung : "Pendant tout l'album, j'ai pensé à une image que j'avais vu à la télévision. Celle d'un militaire au Rwanda qui déchirait son béret avec son couteau. Il pleurait et apparemment, il ne savait plus quoi décider. Il était dans le désarroi le plus complet. Et de voir un militaire faire ça... 

Un soldat c'est quelqu'un qui est entraîné à garder son sang-froid pour être costaud. Il a travaillé l'endurance, même le psychisme... Voir que ce genre de personne peut craquer. Cela veut dire que sa tête est farcie de contradictions, de paradoxes... C'est insupportable pour le commun des mortels. 

Cela signifie également que parfois, il y a des choses qui arrivent et qui nous bousculent de telle manière que ça nous fait imploser ou exploser. Moi, j'ai la chance de pouvoir le raconter, mais d'autres ne savent pas comment le sortir, le raconter. Cela peut se traduire par de la violence. 

Pour moi, faire un disque, cela peut aussi aussi être un acte de violence

Mais c'est une violence mieux canalisée."

Fantaisie militaire, le chef d'oeuvre

L'ancien président-directeur général d'Universal Music France Pascal Negre raconte : "Fantaisie Militaire a eu le prix du meilleur album des 20ème victoire de la musique. On avait pris les 20 derniers albums vainqueurs des Victoires et c'était celui-là le meilleur. C'est le chef d'oeuvre. il y a l'écriture, les arrangements, toutes les thématiques de Bashung... 

Et il y a la voix. C'est quelque chose que l'on dit peu, mais Alain Bashung est un sacré chanteur. Avec cette pudeur du mot, qui fait qu'on ne comprend pas toujours tout. Il faut savoir qu'il estimait son album terminé, quand les paroles étaient terminées [...]."

Alain Bashung : 

Quand j'ai fini un album, j'ai descendu mes poubelles.

Comme d'autres artistes, ses meilleures chansons ont été composées alors qu'il n'allait pas bien. Sur l'album Fantaisie militaire, c'était le cas, il venait de se séparer de Chantal Monterastelli, et il ne le digérait pas. 

La suite à écouter...

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces d'Alain Bashung. Une série proposée par Gérard Suter et David Golan

Avec : 

  • Chantal Monterastelli (ex épouse de Bashung)
  • Jean Fauque (parolier)
  • Pascal Nègre (ancien président-directeur général d'Universal Music France) 
  • Olivier Caillard (Barclay) 
  • Anne Lamy (Barclay) 
  • Jean Lamoot (producteur/réalisateur, ingénieur du son) 
  • Edith Fambuena & Jean-Louis Pierrot (Les Valentins) 
  • Rodolphe Burger (chanteur et musicien) 
  • Richard Mortier (musicien) 
  • Joseph Racaille (arrangeur) 
  • Arthur Bashung (fils d’Alain et de Chantal Monterastelli) 
  • Jean-Marc Lederman (musicien) 
  • Marc Besse et Pierre Mikaïloff (biographes de Bashung)
Programmation musicale
  • JEANNE ADDEDFalling Hearts Instru
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.