Alain Bashung dit "On m'avait fait signer des contrats pour enregistrer des disques ; il n'était pas tellement question qu'on s'investisse là-dedans. Je ne pouvais pas fonctionner comme cela : il fallait que ça me ressemble"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.