Où l'on parle de Bleu Pétrole sans Jean Fauque, des collaborations avec la jeune garde de la chanson française et la rencontre avec les mystères de Gérard Manset.Puis de la tournée « Bleu Pétrole », des dernières « victoires de la musique », et des derniers témoignages

Alain Bashung en concert en mai 2008
Alain Bashung en concert en mai 2008 © AFP / NICHOLAS RATZENBOECK

Alain Bashung : 

Je n'arrive pas à être linéaire, j'ai besoin de surprise, de changer la forme des choses. J'ai besoin du plaisir. Je ne cherche pas le danger à tout prix. Simplement, c'est loin d'être évident de se retrouver dans une situation originale comme ça. 

Pour le chanteur, rien n'est jamais acquis. Chaque album est une remise en question totale.

Yann Péchin : "Entre la musique et lui, il n'y avait pas de mur entre les deux. Ca entrait et ça sortait de ses pores. Le processus de création d'un album était une souffrance énorme. Le résultat, ce sont des grands disques. Le processus n'était pas : on joue, on essaye des trucs, on enregistre plein de choses, et on voit ce qu'il se passe. La démarche, c'était de savoir ce qu'il voulait. Et une fois qu'il savait, ça va très vite...

La suite à écouter...

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces d'Alain Bashung. Une série proposée par Gérard Suter et David Golan.

Avec : Gaëtan Roussel (chanteur), Gérard Manset (chanteur), Joseph d’Anvers (chanteur), Armand Méliès (chanteur), Olivier Caillard, Arnaud le Guilcher, Chloé Mons, Jean Fauque, Rodolphe Burger, Mark Plati (producteur/réalisateur), Yan Péchin (musicien), Richard Mortieret Marc Besse.

La dernière aube, dernier épisode à écouter ici

Chantal Monterastelli : 

J'ai été très frappé aux dernières Victoires de la musique de l'entendre remercier le public pour l'amour qu'il a reçu. C'est là que je me suis dit : c'est la fin. Il a compris des choses. Jamais il n'aurait dit ça auparavant. L'image qu'il avait de lui-même, ne passait jamais par les applaudissements, les ovations, les bonnes critiques, et les bonnes caresses dans le dos. Ca ne changeait rien avec l'image qu'il avait de lui. Je pense que ça a toujours été une quête. 

Chloé Mons : 

Alain Bashung est quelqu'un qui avait été très déçu par l'humanité ! Mais malgré cela, et c'est admirable, il gardait cet enthousiasme, cette envie de donner...

Où l'on parle de la tournée « Bleu Pétrole », des dernières « victoires de la musique », et des derniers témoignages avec : Chantal Monterastelli, Chloé Mons, Arthur Bashung, Pascal Nègre, Olivier Caillard, Arnaud Le Guilcher, Jean Fauque, Boris Bergman, Yan Péchin, Pierre Mikaïloff et Marc Besse

Programmation musicale
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.