C'est l'un des tableaux les plus sulfureux de sa génération... et jusqu'aujourd'hui encore, il anime les passions. Qui est le modèle de "L'Origine du monde" ? Pourquoi est-elle restée cachée si longtemps ? Ce tableau est notre invité ce dimanche.

Un visiteur qui s'intéresse (de près) à l'Origine du monde, au musée d'Orsay
Un visiteur qui s'intéresse (de près) à l'Origine du monde, au musée d'Orsay © MaxPPP

L'Origine du monde est si sulfureuse qu'elle est encore sujette à controverses et à la censure. Pour preuve, nous ne pouvons publier sa photo sur Facebook, sous peine de suspension de compte. C'est pourquoi nous avons publié sur les réseaux sociaux une bande-annonce censurée pour le numéro de Bav{art]dages de ce dimanche. Et voici donc la version non-censurée.

Tout au long de son existence, l'Origine du Monde a dû être cachée, dissimulée. "Je suis une oeuvre de collection, j'ai été faite pour être possédée ", nous a expliqué le tableau sur France Inter. Chez son premier propriétaire, le collectionneur d'oeuvres érotiques Khalil-Bay, elle était dissimulée sous un rideau . Vendue à d'autres collectionneurs pour rembourser des dettes de jeu, elle a fini par atterir dans les mains du célèbre psychanalyste Jacques Lacan. "Quand il m’a achetée, je n’avais plus rien pour me cacher , nous a raconté le tableau en interview. Chez mon propriétaire précédent j’étais dissimulée sous une autre toile de Gustave[Le chateau de Blonay, ndlr]. Alors Lacan a dû trouver un autre cache… et il a demandé à son beau-frère, André Masson, qui était peintre. Et Masson a créé un paysage dont les reliefs correspondent exactement à mes courbes ! "

"Le Chateau de Blonay", l'un des tableaux qui ont servi de cache à "L'Origine du monde"
"Le Chateau de Blonay", l'un des tableaux qui ont servi de cache à "L'Origine du monde" © Licence GNU Free Documentation

L'Origine du Monde est-elle un fragment d'une oeuvre plus grande ? Cela a longtemps été une hypothèse. En 2013 Paris Match a même prétendu avoir trouvé un deuxième tableau, correspondant au visage du même corps. "Il n'a fallu que quelques jours aux experts du Musée d'Orsaypour prouver que c'était un faux ", s'est félicitée l'Origine du Monde sur France Inter.

> POUR ALLER PLUS LOIN : la newsletter d'Artips sur l'histoire de l'Origine du Monde

L'anecdote en plus...

Qui est donc le modèle de L'Origine du monde ?Toutes les hypothèses convergent vers Johanna Hiffernan , surnommée "Jo". Elle fut l'un des modèles préférés de Courbet, qui a réalisé quatre portraits d'elle. Problème : Jo était l'amante d'un des amis de Courbet, le peintre James Whistler. En découvrant l'oeuvre, Whistler aurait rompu les liens avec Courbet, avant de partir s'installer aux Etats-Unis.

D'autres hypothèses existent aussi, évoquant une source photographique ou encore un modèle qui aurait été une femme enceinte.

On aurait aussi pu inviter...

L'Origine de la guerre , de l'artiste ORLAN. Ce n'est pas une peinture mais une photographie. Mais elle est mise en scène exactement comme l'Origine du Monde, dont elle partage aussi les dimensions et l'encadrement. Seul un détail les distingue : ce n'est pas un sexe de femme, mais un sexe d'homme que l'on peut y voir . ORLAN, artiste connue pour ses transformations corporelles, a voulu "voir ce qu'il se passait quand on faisait le deuxième versant de l'humanité, et le deuxième versant de l'art", explique-t-elle.

L'Origine de la guerre fait partie des très nombreuses réinterprétations du tableau de Courbet par des artistes contemporains. Tour à tour, ce sexe féminin a été animé, évoqué, rhabillé, par exemple par l'artiste **Fanny Viollet** qui a brodé une culotte sur une reproduction du tableau dans la série "Les Nus Rhabillés", ou encore par la serbe **Tanja Ostojic** qui l'a munie d'une culotte au motif du drapeau européen en 2005, suscitant la polémique dans une exposition à Vienne. ### La voix La sulfureuse Origine du Monde est interprétée par**la journaliste Marie-Alix Autet.** Depuis 2012, vous pouvez l'entendre régulièrement dans les journaux et les reportages de France Culture.
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.