Exposée actuellement au Centre Pompidou, la toile "Jaune Rouge Bleu" de Vassily Kandinsky est l’une des plus connues (et des plus représentatives) du peintre abstrait.

"Jaune Rouge Bleu" est exposée au Centre Pompidou
"Jaune Rouge Bleu" est exposée au Centre Pompidou © Maxppp /

Exceptionnellement elle a accepté de quitter son mur d’accrochage pour venir se confier dans le studio de Bav{art]dages.

​ En matière d’art abstrait, on peut distinguer deux grandes familles : l’abstraction géométrique, et l’abstraction lyrique. La première est régie par des règles strictes, où la ligne ou le point sont maîtres. La seconde laisse une plus grande place au geste, à l’émotion. Parmi les dizaines d’oeuvres peintes par Kandinsky, "Jaune-Rouge-Bleu" est probablement l’une de celles qui font le mieux la synthèse entre les deux , nous a-t-elle expliqué ce dimanche :

"Ma partie gauche est géométrique. On y voit des lignes droites, fines, des carrés, des rectangles. C’est clair, c’est ensoleillé. A droite, en face, c’est la ligne courbe, le geste manuel sur des couleurs plus sombres, plus froides, le bleu. Et au milieu, le rouge".

— "Jaune Rouge Bleu" de Kandinsky

Le tableau se définit donc comme un "pivot" entre plusieurs facettes de Kandinsky. Et pour mieux le comprendre, il faut revenir à son historique. Jaune Rouge Bleu a été peint en 1925 . Cette année-là, l’école d’art et d’architecture du Bauhaus, connue pour son amour de la rigueur géométrique, quitte la ville allemande de Weimar… où vivait Kandinsky, qui avait rejoint cette école. Le peintre reste à Weimar, "et du coup, lui qui avait adopté des codes très géométriques, a recommencé à intégrer des éléments plus aériens, plus lyriques, dans ses compositions", nous explique la toile.

Que raconte ce tableau ? "Rouge Jaune Bleu" a beau être abstrait, il ne représente pas "rien" pour autant. "Je suis l’histoire de la rencontre du soleil et de la lune" , nous a-t-il expliqué, faisant allusion à la chanson de Charles Trenet. A gauche, dans la zone jaune, le jour, à droite, dans le bleu, la nuit, et au milieu, le rouge, interprété au choix comme l’aube ou le crépuscule.

L'anecdote en plus...

Et si les oeuvres de Kandinsky avaient inspiré des instruments de torture ? En 2003, l'historien espagnol José Milicua a découvert que le régime de Franco, pendant la guerre civile espagnole, entre 1936 et 1939, avait utilisé des chambres de torture pour ses prisonniers directement inspirées des oeuvres de Kandinsky, Mondrian ou encore Dali.

L'historien a retrouvé un compte-rendu du procès de l'artiste qui a conçu ces chambres de torture pour Franco, le français Alphonse Laurencic. Au programme : lits penchés, briques au sol, motifs surréalistes peints au mur, effets de lumière psychédéliques , et visionnage obligatoire de la fameuse scène où un globe oculaire est coupé en deux dans le film Un Chien Andalou co-réalisé par Dali.

On aurait aussi pu inviter...

Composition II en rouge, bleu et jaune de Piet Mondrian, un contemporain de Kandinsky, et comme lui l'un des pionniers de l'art abstrait. Comme notre invité de ce dimanche, ce tableau utilise trois couleurs principales, le jaune, le rouge et le bleu. Comme lui il est l'un des tableaux majeurs de l'art abstrait, peint en 1930, soit cinq ans seulement après "Jaune, Rouge, Bleu".

Les Compositions de Mondrian (ici, Composition III en rouge, bleu, jaune et noir) sont géométriquement très rigoureuses
Les Compositions de Mondrian (ici, Composition III en rouge, bleu, jaune et noir) sont géométriquement très rigoureuses © MaxPPP

Et pourtant, l'un et l'autre n'ont rien à voir. Mondrian était l'un des principaux acteurs de la revue De Stijl et du mouvement d'avant-garde qui s'en est inspiré : la peinture y était codifiée, limitée aux couleurs pures que sont le jaune, le rouge, le bleu (plus le noir, le blanc et le gris), aux formes que sont le carré et le rectangle et aux structures en grille.

La voix

​Jaune Rouge Bleu , le tableau de Kandinsky qui suscite l’admiration de notre intervieweur, est interprété par Aurélien Labruyère . Comédien formé à l'Institut national supérieur des arts du spectacle de Bruxelles, il joue actuellement Les Fourberies de Scapin de Molière en tournée dans toute la France. Il a également participé à de très nombreux matches d'improvisation professionnels.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.