Le tableau de René Magritte qui porte la célèbre inscription "Ceci n'est pas une pipe" est l'invité de la dernière de Bav[art]dages, pour une interview surréaliste !

"Ceci n'est pas une pipe", mais un tableau de René Magritte
"Ceci n'est pas une pipe", mais un tableau de René Magritte © Maxppp /

Il est plus connu sous le nom "Ceci n'est pas une pipe", mais ce tableau de René Magritte s'appelle en réalité "La trahison des images". Il nous montre une pipe mais nous dit que ce n'est pas une pipe. Il est dit surréaliste, mais il n'y a pas de montres molles. Que veut vraiment nous dire ce tableau ? Bav[art]dages pose la question sans concession ce dimanche au principal intéressé.

L'oeuvre répond à vos questions Twitter !

Je suis un tableau ! Un morceau de toile découpé et posé sur un châssis, sur lequel René Magritte a couché plusieurs couches de peinture qui représentent une pipe ! Je suis un tableau, une image, une représentation, ce que vous voulez, mais PAS une pipe. C'est cela que veut montrer René : que les images et les choses, ce n'est pas la même chose. Et même pour aller plus vite, ce n'est pas la même chose que les mots non plus. Si j'étais une pipe, vous pourriez me fumer ! Là, à moins de me décrocher de mon châssis et de me rouler, pas la moindre chance, ha ha !

Ca fait quoi ? C'est terriblement excitant ! C'est cela qui fait de moi un tableau profondément surréaliste. Dans le surréalisme, les artistes aiment avoir des crises existentielles : c'est quoi exactement l'art ? Ce sont toujours des représentations des choses, jamais les choses elles-mêmes. Résultat, une représentation, une image, on peut lui faire faire ce qu'on veut. Et c'est comme ça que l'on se retrouve avec des montres qui fondent, des objets qui volent... et une pipe qui n'en est pas une ! Ca n'est pas grave quand je dis que ma pipe n'en est pas une, ce n'est qu'une image !

Une bonne raison ? Pour la beauté de l'art ! Bien sûr que l'art est trompeur ! Ca fait même partie de son ADN. Tenez : quand vous regardez un film, vous savez que l'histoire n'est pas vraie, mais vous acceptez d'y croire. Quand vous allez au théâtre, ce qui se joue sur scène n'est pas vrai, pas plus que l'action d'un bon roman ! Et pourtant à chaque fois, il y a une sorte d'accord tacite entre l'artiste et le lecteur ou le spectateur, qui accepte de se faire tromper.

Pourquoi ce ne serait pas pareil avec les oeuvres d'art comme moi ? Pendant des siècles, les artistes ont essayé plus ou moins de "faire pareil" que les choses vraies. Pourquoi ne pas assumer que nous ne sommes qu'illusion !? Laissez-vous porter !

Ha ha ha ! On n'arrête pas de m'en faire ! Mais vous croyez que Magritte n'y a pas pensé quand il m'a peint ? Il le savait ! Je le soupçonne même de m'avoir choisi pour ça. Vous savez, René était un provocateur. Ce n'est pas un hasard s'il a choisi le mot "pipe", qui a un double sens grivois. Si ce qui est sur le tableau, ce n'est pas une pipe, peut-être que c'est autre chose qu'on ne peut pas peindre...

Eh non ! En ces jours de canicule, j'ai tellement chaud... que je fume ! Ha ha !

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.