Les extraordinaires aventures d’un reporter musical et social au Nicaragua avec son ami de toujours le percussionniste Mahut.

Bernard Lavillers, Olympia - mai 1984
Bernard Lavillers, Olympia - mai 1984 © Getty / Patrick Aventurier

En 1979, Bernard Lavilliers s'installe à Saint-Malo, achète un bateau et part pour la Jamaïque, puis New York, le Brésil, le Nicaragua......

Ces voyages donnent naissance à l'album O gringo qui reste aujourd'hui un de ses plus emblématiques. La légende de Bernard Lavilliers s'est forgée sur cet album exotique et notamment sur la photo de la pochette, signée, Jean-Baptiste Mondino, où on le voit rire dans une chambre minable, une carte de New York et un revolver posés dans une valise. Cet album, le 7ème, est celui de la reconnaissance musicale et du succès.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
L'équipe
(Ré)écouter Bernard Lavilliers : est-ce ainsi que l’homme vit ?