Doit on se résigner à ne retrouver que des poèmes religieux dans l’héritage que nous a laissé le Moyen-Âge ? Existait-il des chansons d’amour ?

"Histoire de Bayâd et Riyâd",  XIIIe siècle
"Histoire de Bayâd et Riyâd", XIIIe siècle

La tradition des poésies amoureuses  existait sûrement puisque l’Église les a condamnées.

La poésie amoureuse est attribuée aux femmes dans tout le bassin méditerranéen depuis l’antiquité. A la moitié du IXe siècle, le pape Léon IV  demande au clergé d’interdire les chants et les rondes des femmes dans les églises et sur les parvis. Il s'agissait de chansons d’amour et de danses relatant la passion et l’attente du retour de leur bien-aimé.

De fait, frappés par cette interdiction, ces textes en langues romanes nous sont parvenus par un circuit détourné : ce sont les poètes arabes et juifs d’Espagne qui nous les ont transmis en vieil espagnol à travers Muwashshah , poèmes amoureux, et se terminant par les Khardja , vers finaux de ces poèmes.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.