Pour nous aujourd'hui, la nature est d'abord un spectacle - mais au Moyen-Âge, c'était avant tout un contact. La perspective n'existe pas alors, et la nature est d'abord ce qu'on voit, ce qu'on touche, la tiédeur de la brise sur la peau, l'oiseau qu'on entend chanter pour la première fois... Pas étonnant si les chanson

La Dame à la Licorne (tapisserie du XVe siècle)
La Dame à la Licorne (tapisserie du XVe siècle) © AFP / Manuel Cohen

Pas étonnant si les chansons d'amour du Moyen-Âge commencent par évoquer la nature.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.