Qu'Arthur ait existé ou non, c'est Chrétien de Troyes qui en a fait la haute figure de l'imaginaire que nous connaissons aujourd'hui. Ses cinq romans en vers français parlent d'un temps lointain, quand les chevaliers étaient courageux et les amoureux fidèles.

Lorsque Sir Percival approcha du bord, et vit l'eau si houleuse, il douta de son passage © N.C.Wyeth (domaine public)
Lorsque Sir Percival approcha du bord, et vit l'eau si houleuse, il douta de son passage © N.C.Wyeth (domaine public)

Pourtant, dans Le Chevalier au Lion , le chevalier Calogrenant  se décrit ainsi :

Il advint bientôt six ans que seul comme un paysan, j’allais seul à l'aventure, revêtu de toutes mes armes comme un chevalier doit l'être ; je trouvais un chemin sur ma droite, au milieu d'une forêt épaisse : c'était la forêt de Brocéliande.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.