Qu'Arthur ait existé ou non, c'est Chrétien de Troyes qui en a fait la haute figure de l'imaginaire que nous connaissons aujourd'hui. Ses cinq romans en vers français parlent d'un temps lointain, quand les chevaliers étaient courageux et les amoureux fidèles.

Lorsque Sir Percival approcha du bord, et vit l'eau si houleuse, il douta de son passage
Lorsque Sir Percival approcha du bord, et vit l'eau si houleuse, il douta de son passage © N.C.Wyeth (domaine public)

Chrétien de Troyes raconte l'histoire de jeunes chevaliers qui, au fil de leurs aventures, découvrent l'amour, se découvrent eux-mêmes et voient se dessiner leur destin. Chacun de leur destin éclaire un épisode de la grande fresque des aventures de Bretagne sous le règne d'Arthur - et, sous la trame, illustre les valeurs courtoises telles le courage, la fidélité ou l'élégance. Ce sont les valeurs de la société dans laquelle évolue Chrétien de Troyes, les valeurs de sa protectrice, la comtesse Marie de Champagne , fille du roi de France, Louis VII, et d'Aliénor d'Aquitaine.Pour se montrer digne de ces valeurs, le héros part seul à l'aventure.Pourtant, le chevalier errant est une pure fiction . Pas seulement parce qu'il n'aurait trouvé ni dragon à affronter ni donjon à conquérir, mais parce qu'il était impossible de mettre seul une amure, impossible aussi de chevaucher ainsi harnaché des jours durant...

Pourtant, dans Le Chevalier au Lion , le chevalier Calogrenant se décrit ainsi :

Il advint bientôt six ans que seul comme un paysan, j’allais seul à l'aventure, revêtu de toutes mes armes comme un chevalier doit l'être ; je trouvais un chemin sur ma droite, au milieu d'une forêt épaisse : c'était la forêt de Brocéliande.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.