Et si on voyageait dans le futur ? Et si nous n'étions plus en 2017, mais le dimanche 16 juillet 2050 ? Hélène Chevallier, de la rédaction de France Inter, imagine le futur.

Dans une société numérisée et virtuelle, la notation permet de rétablir la confiance nécessaire aux échanges commerciaux. Mais notera-t-on également nos échanges humains en 2050 ?

Alors qu'il y a 33 ans, on évaluait déjà nos trajets Blablacar, la dernière pizzeria fréquentée, ou le film à l'affiche, la notation est aujourd'hui devenue omniprésente. Chaque échange, chaque transaction est accompagnée de sa note, 5 sur 5 pour ce cappuccino, 4 sur 5 pour ces quelques mots dans l’ascenseur avec votre collègue.

En 2017, la série d'anticipation Black Mirror avait déjà imaginé une société où nous sommes tous notés, et où nous évaluons tout le monde. Dans ce monde extrêmement contrôlé, les répercussions d'une mauvaise notation, tous comme les privilèges des bons citoyens étaient gigantesques... En sommes-nous arrivés là aujourd'hui ?

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.