Bienvenue en ce dimanche d'août 2050 : la police utilise désormais les logiciels prédictifs pour anticiper les délits, et la reconnaissance faciale est enfin devenue réalité...

Robot tenant la planète Terre
Robot tenant la planète Terre © Getty / ANDRZEJ WOJCICKI / SCIENCE PHOTO LIBRARY

Comment peut-on imaginer la police de demain ?

En 2050 Minority Report reste un vieux film de science fiction... Ce qui s'est développé, ce sont les algorithmes qui évaluent dans quelle zone des délits ont le plus de chances de se reproduire, en fonction des statistiques de la délinquance, de la période de l'année, voire des phases de la lune...

Mais il faut que le droit accompagne la technique, c'est déjà un débat de 2017. En France le Conseil d'Etat a posé en 2014 les bases de sa jurisprudence : pas de décision sans contrôle d'un humain... En 2050 le policier ou le juge ne sera donc pas un robot.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.