Votre film a réveillé en moi le souvenir d'un autre : "Venus noire" d'Abdellatif Kechiche. Même manière d'ausculter le corps de cette femme, comme les négriers au temps de l'esclavage.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.