Blind Willie Johnson
Blind Willie Johnson © Wikimedia

Des ombres qui traversaient les chemins de terre, des champs sombres qui s’illuminaient à certains endroits, des Fields Hollers retentissaient au loin. Jadis, ces beuglements, ces cris étaient pour les ouvriers agricoles, une façon de communiquer d’une plantation à une autre, grâce à ces phrases courtes, ses cris qu’on appelait les « Shouts ». Biwa racontait que parfois, lorsque le vent se soulevait, il entendait dans la chaleur des nuits noires du Sud, le claquement des fouets, des cris de douleur étouffés, des gémissements sourds et le bruit métallique de chaînes traînant sur le sol.

Les liens

Le blog de Laurent Lavige Retrouver sur le blog de Laurent Lavige les textes et les chansons de l'émission "Les nuits de Lavige".

La page Facebook de Laurent Lavige

La page Facebook de la Black Liste

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.