Terry Callier
Terry Callier © jazzfoto.at

Mon patron qui vient de m’embrasser pour me dire au revoir m’a viré car je suis parti deux mois à Bristol rencontrer des gens hors du commun. Des adolescents qui ont une vibration différente. Jamais je n’avais ressenti cela, cette force, cette puissance froide et brûlante à la fois.

Grace à ce collectif de bidouilleurs artistiques, je peux imaginer un son qui n’existe pas encore.

Les liens

La page Facebook de la Black Liste

La page Facebook de Laurent Lavige

Le blog de Laurent Lavige Retrouver sur le blog de Laurent Lavige les textes et les chansons de l'émission "Les nuits de Lavige".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.