L’optimisme est une ressource extrêmement rare en science-fiction. Heureusement, il y a Star Trek !

Leonard Nimoy joue Spock dans Star Trek
Leonard Nimoy joue Spock dans Star Trek © Getty / Bettmann

L’optimisme est une ressource extrêmement rare en science-fiction.

La majeure partie du temps, on ne peut pas dire que les œuvres d’anticipation nous annoncent des jours heureux !

Dans "Terminator", les machines ont pris le pouvoir et ont presque éradiqué l’humanité ! Dans "Walking dead", un virus a décimé le genre humain et l’a transformé en horde de zombies mangeurs de chair. Dans "Les fils de l’homme", cette même humanité est devenue stérile.

Dans "Bienvenue à Gattaca", l'eugénisme est une pratique courante tandis que les enfants nés naturellement sont relégués aux tâches subalternes… Dans "Soleil vert", les ressources de la planète sont tellement épuisées que l’on transforme les personnes âgées en substituts de repas ! Dans "Matrix", on est élevé en batteries pour devenir une source d'énergie pour les machines qui dominent désormais la terre !

Bref, on ne peut pas dire que le futur fasse hyper envie !

En même temps, 10 minutes de BFM TV ou 5 minutes de lecture de commentaires sur les forums Internet, et ça y est, vous aussi vous allez perdre foi dans l’avenir de l’humanité !

Pourtant, en 1966, apparaît sur les écrans de télé américains une série qui fait le pari d’un avenir où le genre humain a réussi à faire taire ses différences, où les guerres, le racisme et la pauvreté ont été éradiqués.

Une série où l’on voit un équipage composé d’un russe - en pleine Guerre froide - d’un japonais, d’une afro-américaine, d’un écossais et d’un extraterrestre aux oreilles pointues, explorer l’univers non pas pour le coloniser, mais juste par soif de découvrir des espèces et des territoires encore inconnus.

Le nom de cette série: Star Trek. Le vaisseau de cet équipage: L’enterprise !

Pour en parler, on reçoit:

  • Jeanne-A Debats, romancière de science-fiction
  • Romain Nigita, chroniqueur sur France Inter, spécialiste de Star Trek
  • Alain Carrazé, spécialiste des séries TV

Portrait de geek: la chronique de Sophie Hoffmann

Aujourd'hui, Sophie Hoffmann nous présente Bruno Matjasec, membre du fan club français de Star Trek. Pour écrire à ce fan club : stfc@outlook.fr

Programmation musicale

  • PRODIGY - "Thunder" - Album "Invaders must die" - TAKE ME TO HOSPITAL - 2009
  • Marie-Flore - "Passade digitale" - Album "Passade flore" - MARIE FLORE - 2017
  • FEIST - "I'm not running away" - Album "Pleasure" - POLYDOR - 2017
Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.