Retour sur la création de “Dracula” par Bram Stoker, ses inspirations, ses descendants… mais aussi Anne Rice qui a contribué à enrichir cette mythologie. Pourquoi le vampire fascine-t-il-autant la littérature et le cinéma depuis des siècles ? Comment l'image du vampire a-t-elle évolué au fil du temps ?

Gary Oldman, dans le rôle du Prince Vlad Dracula dans le film “Dracula” (également appelé) “Bram Stoker's Dracula” de Francis Ford Coppola, en 1992 et basé sur le roman éponyme de Bram Stoker.
Gary Oldman, dans le rôle du Prince Vlad Dracula dans le film “Dracula” (également appelé) “Bram Stoker's Dracula” de Francis Ford Coppola, en 1992 et basé sur le roman éponyme de Bram Stoker. © AFP / Copyright Columbia Pictures

Le roman Dracula, de l’écrivain britannique Bram Stocker, n’a pas inventé la figure du vampire, mais c’est sans conteste celui qui l’a popularisé. Le comte Dracula, vampire immortel se nourrissant du sang des vivants, aussi repoussant qu’il peut être attirant, est devenu, dans les mots de Bram Stocker, et depuis maintenant plus d'un siècle, un objet de fascination et d’inspiration pour la pop culture, mais aussi pour la psychologie. Un mythe du vampire qui n’a eu de cesse de s’enrichir toujours plus au fil des époques et au fil des auteurs.

Bram Stoker s'est nourri d'une littérature gothique allemande, comme La Fiancée de Corinthe de von Goethe, mais aussi La Morte amoureuse de Théophile Gautier, Le Vampire de John William Polidori et Carmilla de Sheridan Le Fanu. Donc il y avait déjà des femmes vampires, avec de l'amour saphique.

Bram Stoker a mis dix ans à écrire Dracula. Il s'est nourri de toute la littérature qu'il y a eu avant lui, mais son inspiration lui est venue au fil de ses rencontres, de ses recherches orientalistes au British Museum... Bram Stoker annonça lui-même que les mœurs de Jack L’Éventreur, contemporain de son époque, l'avaient beaucoup inspiré. On raconte également qu'il aurait eu une vision étrange dans un cimetière londonien : il aurait vu quelqu'un s'échapper d'une tombe et s'enfuir en courant.

Le vampire, une parodie machiavélique du Christ

Le vampire est une sorte de Christ dégénéré et démantibulé. Au lieu d'avoir des disciples, il a des clones. Et au lieu de donner son sang pour le salut du monde, c'est le monde qui doit donner son sang au vampire pour assurer sa survie.

– François Angelier

Dracula, un vampire beaucoup plus charismatique que les autres

C'est un aristocrate qui vit dans un château gothique aux confins des Carpates. Il fait venir un clerc jusqu'à lui pour l'achat d'un bien immobilier en Angleterre, et de là va commencer sa conquête de l'Angleterre, de l'Europe et du monde.

La caractéristique de Dracula est qu'il capitalise toute la tradition vampirique antérieure des Balkans, et il est chargé d'une grande nouveauté. Ce n'est pas un dandy solitaire, ni un monstre en roue libre qui agit la nuit, mais il a une volonté impérialiste, une volonté de conquête qu'il tente d'accomplir dans cette vampirisation de l'Angleterre.

Dracula part de la solitude, de la réclusion, pour ouvrir une volonté de domination du monde. Et ce désir s'incarne à travers de multiples stratégies :

Il peut y avoir dans Dracula la peur du migrant, qui vient des confins, qui a cette volonté de conquête et qui va apporter des maladies.

– François Angelier

[+] pour aller plus loin

  • VampiresElisabeth Báthory, Dracula, Carmilla et tous les autres... de Jacques Sirgent (éditions Ouest France – 2016)
  • Dracula et autres histoires de vampire de Goethe à Lovecraft, de Barbara Sadoul (éditions J'ai Lu – Librio, 2014)
  • La traduction de Dracula de Bram Stoker, par Jacques Sirgent (éditions J'ai Lu – 2012)
  • La solitude du vampire, de Barbara Sadoul (éditions J'ai Lu – Librio, 2003)
  • L'émission Mauvais Genres de François Angelier, sur France Culture
Les invités
  • Barbara Sadoulécrivaine et comédienne, spécialisée dans le fantastique
  • Jacques Sirgentvampirologue, auteur d'ouvrages sur le vampirisme et traducteur de "Dracula" de Bram Stoker
  • François Angelierjournaliste, écrivain et producteur de l'émission "Mauvais Genre" sur France Culture
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.