Plongée dans le parcours de Tim Burton, de ses débuts en tant qu’animateur chez Disney à réalisateur de films à succès ! Qu'est-ce qui a fait de ce réalisateur un metteur en image exceptionnel ? Son univers, ses obsessions, sa collaboration avec ses acteurs fétiches Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Michael Keaton...

Le cinéaste américain Tim Burton, le 07 septembre 1989 à Deauville (France).
Le cinéaste américain Tim Burton, le 07 septembre 1989 à Deauville (France). © AFP / Mychèle Daniau

Un cinéaste atypique

Avoir du succès, c’est bien ! Avoir du talent, c’est mieux ! Réussir à avoir les deux, c’est rare ! Il est un réalisateur à la personnalité forte, à l’imaginaire riche et à la filmographie singulière qui a réussi durant des années à naviguer entre les eaux troubles et mouvementés du film d’auteur et du blockbuster grand public ! Son nom : Tim Burton !

Les cheveux ébouriffés, le regard d’un enfant toujours un peu surpris d’être dans un corps d’adulte, Tim Burton semble être né d’un de ses films ! Il est Edward aux Mains d’Argent, il est Lydia dans Beetlejuice, il est le cavalier sans tête ou Ichabod Crane dans Sleepy Hollow ! Tim Burton a émietté son âme dans toute sa filmographie ! Un réalisateur qui a produit et réalisé certains des plans les plus poétiques et oniriques de ces trente dernières décennies. 

Mais on verra également comment, aussi original soit-il, Tim Burton s’est tout de même souvent cassé les dents sur le système hollywoodien !

Comment Tim Burton s'est-il construit ?

Dès l'enfance en fait... Burton est devenu Burton très tôt. Il est né à Burbank, en banlieue de Los Angeles, dans une de ces banlieues pavillonnaires qui s'étendent à l'infini. Très tôt il s'est réfugié dans un monde personnel fait de dessins, d'imagination, de visions... Il a été nourri par le cinéma fantastique, le cinéma de série B, le cinéma d'horreur, des séries fantastiques et d'effroi qui étaient diffusées à la télé américaine. Il y a des créatures qu'il a pu dessiner adolescent et qu'on retrouve trente, quarante ans plus tard dans ses films. Burton est un créateur de masques, un créateur de monstres. Il a toute une légende autour de lui : petit ses parents auraient barricadé les fenêtres de sa chambre car ils avaient peur du rapt d'enfant, donc il a grandi dans une drôle d'ambiance qu'on peut retrouver dans ses films. Il a crée son personnage et sa légende quand il était petit.

Enfant il terrorisait son voisin en lui faisant croire que les extra-terrestres existaient et qu’ils allaient débarquer sur Terre.

— Jean-Baptiste Toussaint

Le passage chez Disney et l'arrivée à Hollywood

Tim Burton trouvé un bourse dans une école très réputée qui formait des graphistes et des dessinateurs. Et deux, trois ans plus tard, à l'aide d'un partenariat avec son école, il se retrouve en apprentissage chez Disney. L'expérience du jeune Burton là-bas a été assez compliquée car il se retrouvait à dessiner des créatures très mignonnes pour Rox et Rouky, ou Taram et le Chaudron magique. Il était en formation donc il ne pouvait pas choisir ce qu'il faisait et en même temps il était contraint d'animer et de faire vivre le système qu'il a toujours rejeté. Disney lui avait offert 60 000 dollars pour réaliser deux courts-métrages Vincent et Frankenweenie mais ils ont été tous les deux désapprouvés par Disney car ils les trouvaient trop ternes et trop dark et trop pour le jeune public. Il est sorti de cette expérience très déprimé.

C'est à la fois la ressource et le problème de Tim Burton : comment être dans le système américain tout en faisant une œuvre personnelle ? Tim Burton a été tout de suite lui-même, dès sa jeunesse et son enfance. Ensuite il était confronté à la grand problématique : comment réussir à percer dans le système hollywoodien, avec toutes ses contraintes, tout en restant fidèle à lui-même et à quelque chose qui vient de la jeunesse et de l'enfance ?

Tim Burton a une grande fidélité avec ses collaborateurs : Danny Elfman, Johnny Deep, Helena Bonham Carter ou encore Michael Keaton... mais ce sont à chaque fois des gens qui viennent de son univers, des marginaux comme lui, des gens qui sont décalés par rapport aux attentes sociales et aux attentes du système hollywoodien. 

Hollywood est nourri de cette marge qu'elle produit.

— Antoine de Baecque

Tim Burton a marqué les esprits avec sa relecture très originale de Batman. Dans ses deux films, il convoque un Batman plus sombre, plus névrosé incarné par le très célèbre Michael Keaton qui a su toucher tout type de public. Revivez la bande annonce de Batman Le Défi, le second Batman consacré par Tim Burton en 1992 : 

"Edward aux mains d’argent" est le film le plus personnel de Tim Burton : le spectateur est devant une créature qui est le double, l’alter-ego de Tim Burton : Edward avec ses mains qui n’ont pas été finies par son créateur. Et c’est la rencontre avec Johnny Deep qui est une sorte de coup de foudre, ils se reconnaissent mutuellement, c’est une rencontre importante qui va déterminer leur carrière des deux côté et qui va marquer très fortement leur image. C’est le film sur l’enfance, sur la propre vie de Tim Burton et qui devient un conte fantastique macabre et très beau sur ce que l’on peut faire quand on est différents.

Edward aux mains d’argent parle de la cruauté de la société face aux individus différents. C’est un être différent, en marge, qui veut juste être aimé et à la fin il n’y a pas de happy end, il finit seul, sans l’amour de personne.

– Océane Zerbini

Il y a un thème très fort chez Tim Burton : la cicatrice. Il y a énormément de personnages rapiécés dans le cinéma de Tim Burton, et même des personnages qui se recousent, avec l’idée qu’on ne peut avancer que si on se reconstruit, que si on se recompose...

Le cinéma de Tim Burton est avant tout un cinéma qui parle de mutation, qu'elle soit physique ou psychologique, même en sous-texte.

— Dedo

[+] pour aller plus loin

Les invités
  • Océane Zerbinifondatrice du podcast "The Lemon Adaptation Club"
  • Antoine de Baecquecritique de cinéma et de théâtre, historien de la littérature, éditeur
  • Jean-Baptiste Toussaintspécialiste cinéma et séries, photographe, vidéaste et fondateur de la chaîne Youtube "Tales From The Click"
  • Dedoauteur, comédien, humoriste et co-créateur de l'émission "L'Histoire racontée par des Chaussettes" sur youtube
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.