Aujourd'hui on parle de l'œuvre culte du cinéaste George A. Romero, celui à qui l'on doit notamment "The Night of the Living Dead", "Dawn of the Dead", "Land of the dead"... L'occasion, ensuite, d'évoquer le sous-texte politique des films de zombies !

George A Romero au CineVegas Film Festival 2005
George A Romero au CineVegas Film Festival 2005 © Getty / Arun Nevader / Intermittent

En 1968, George A. Romero réalise, pour un budget dérisoire, un film qui va marquer l’histoire du cinéma fantastique et du cinéma politique !

Un film qui donnera naissance à tout un genre : le film de zombies ! Le nom de cette œuvre matricielle que tous les amateurs de cinéma se doivent d’avoir vu : La Nuit des morts-vivants !

Même si la filmographie de George A. Romero ne se limite pas aux films peuplés de créatures cacochymes à la recherche de chair fraîche, son nom reste irrémédiablement associé aux films de morts-vivants.

Le Crépuscule des morts-vivants, Le Jour des morts-vivants, Le Territoire des morts-vivants, Chroniques des morts-vivants  et enfin Vestiges des morts-vivants !

Autant de films qui s’appuient sur ces créatures fantastiques pour brosser un portrait sans concession d’une Amérique capitaliste et va-t’en guerre...

Les invités
  • Dedoauteur, comédien, humoriste
  • Vincent MalausaCritique de cinéma
  • Thibault EminEnseignant en cinéma à l’Université Paris VIII et réalisateur de films fantastiques.
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.