“Lost” est un véritable monument de la série télé ! C'est la dernière grande série que le monde a pu partager, avant l'arrivée des chaînes payantes et des plateformes de diffusion… Retour sur ce qui en a fait des séries les plus novatrices de ces dernières années, et sur sa fin qui suscite encore la polémique !

Casting de la série américaine "Lost : Les Disparus" diffusée de 2004 à 2010.
Casting de la série américaine "Lost : Les Disparus" diffusée de 2004 à 2010. © ABC Studios

En 2004 apparaît une série qui va faire le tour du monde et fasciner pendant plusieurs années des millions de spectateurs. Lost, que l’on pourrait traduire par “Les Egarés”... Et égarés, les passagers du vol 815 de la compagnie Oceanic Airlines le sont, suite au crash de leur avion sur une île inconnue... île sur laquelle survient des phénomènes inexpliqués. Alternant drame et série fantastique, Lost tissera durant 6 saisons une intrigue complexe mêlant métaphysique, flash-back et questionnements existentiels...

Lost, la première série sociale

La série Lost a été créée et est sortie en même temps que Twitter, Reddit, Facebook, Youtube... C'est la toute première série où les fans avaient un endroit où se retrouver pour échanger les théories les plus farfelues : Internet. Une série qui a été prise très à coeur par les fans et qui a beaucoup divisé.

Un canevas assez classique

Un crash d'avion, des survivants sur une île... Lost raconte l'histoire d'un groupe de passagers dont l'avion s'écrase sur une île mystérieuse, où il se passe des choses étranges... une île qui va aussi devenir actrice de la série. La série suit donc une vingtaine de personnages, qui ne se connaissent pas, qui vont se découvrir, se mentir, s'aimer, se tuer... Et cela pose des questions sur le libre-arbitre, le destin, le passé, le futur, le présent. 

Et pourtant...

La série a été vendue sur le pilote sans jamais révéler aux acheteurs ce qui allait se passer, ce qui se fait traditionnellement dans le commerce des séries. C'est extrêmement rare, d'autant plus que le pilote a coûté 10 millions de dolalrs ! Pour Lost, les scénaristes sont restés dans cette culture du secret, mais aussi car eux-même ne savaient pas tout de suite quelle était cette île, qui étaient tous leurs personnages etc.

Philosophico-métaphysique

Énormément de philosophes sont présents dans Lost : John Locke, Hume, Rousseau aussi... et même quand ils n'ont pas des noms de philosophes, des figures philosophiques sont présentes. Jack par exemple s'appelle Shepard et "sheperd" c'est le berger.

– Cyrus North

On croit souvent que Lost est une série très manichéenne, à tort. Certes il y a des dichotomies, il y a beaucoup de choses blanches et noires, des cailloux blancs et noirs, l'homme en noir... Or c'est une série avec énormément de nuances. Locke et Ben sont deux personnages avec tellement de nuances, on peut les détester pendant un épisode et les adorer pendant un autre…

Locke est le personnage le plus emblématique de l'île : il est handicapé et retrouve l'usage de ses jambes sur l'île. C'est le seul a avoir la foi, pour lui ils ne sont pas là par hasard... Dès le début il a une foi inébranlable dans l'île.

– Thomas Wachnicki

Les mystères de Lost

J.J. Abrams, le créateur et show runner de Lost, a une boîte mystérieuse chez lui, une boîte qu'il n'a jamais ouvert, et cette simple anecdote explique toute la philosophie de J. J. Abrams. Il n'aime pas que l'on ouvre les boîtes noires, il préfère que l'on se pose des questions dessus. Et c'est exactement ce que l'on retrouve dans Lost, la série montrait beaucoup de portes, mais n'en ouvrait pas beaucoup finalement.

Dans la série, on a longtemps cru que le projet Dharma était le gros mystère de la série, finalement ce n'en était qu'un tout petit bout. Tout d'abord l'île a des propriétés scientifiques incroyables : c'est l'équivalent du Triangle des Bermudes tel qu'il a été fantasmé, et elle est étudiée depuis les années 1970. C'est donc de là que vien le Projet Dharma, qui est groupe de personnes qui étudient l'île et l'utilisent pour faire des expériences. Ils ont installé des stations dans l'île : pour étudier l'électromagnétisme de l'île, les animaux etc. L'île dégage une forme d'énergie qui, si elle n'est pas contenue, produit tout un tas d'accidents, comme le crash de l'avion par exemple, car le personnage de Desmond avait mal tapé le code. Ce fameux code, cette série de chiffres... 4 – 8 – 15 – 16 – 23 – 42. Des chiffres que le personnage d'Hurley a joué au loto, qui lui ont permis de gagner et de prendre l'avion ensuite.

Après chaque épisode, je m'amusais à aller sur des forums pour retrouver les chiffres dans l'épisode : cela pouvait être assez flagrant, sur une horloge ou beaucoup moins, par exemple dans le nombre de pulsations que donne Jack pour réanimer un personnage.

– Cyrus North

Une fin très controversée

Lost est l'une des dernières séries qui a beaucoup fédéré autour d'elle. Et même si la fin est décevante mais est-ce que cela occulte les six saisons ? Non.

– Thomas Wachnicki

En regardant la série j'ai compris que la fin allait forcément être moins bien que tout ce que montrait la série. C'était évident, ils ouvraient tellement de portes... Il y avait bien trop de mystères pour qu'ils résolvent tout donc je me suis dit : fais ton deuil là dessus et continue de regarder.

– Cyrus North

C'est une série qui m'a retourné le cerveau ! Chaque semaine je me demandais comment j'allais pouvoir attendre six jours avant l'épisode suivant. Et Netflix a tué cet effet-là, or il y a des séries qui ne sont pas faîtes pour être bingées. Il faut respecter la façon dont les séries sont écrites et Lost n'a pas été écrite pour le binge-watching.

– Nora Bouazzouni

[+] pour aller plus loin

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.