"En 2020, quand t’envoie tes enfants à l’école, t’as l’impression de les envoyer à Poudlard, l’école d’Harry Potter !" Cette semaine, c’était la rentrée scolaire et, en tant que papa d’une petite fille de 7 ans, Frédérick Sigrist était un peu anxieux.

Dumbledore (Michael Gambon) dans "Harry Potter et la Coupe de feu"
Dumbledore (Michael Gambon) dans "Harry Potter et la Coupe de feu" © AFP / Warner Bros. / Heyday Film / Collection ChristopheL

Cette semaine, c’était la rentrée scolaire et je ne vous cacherais pas qu’en tant que papa d’une petite fille de 7 ans, j’étais un peu anxieux. Je sais, je suis une petite nature mais j’ai peur très facilement. Devant "Joséphine Ange Gardien", je ferme les yeux quand Mimi Mathy claque des doigts.

J’avais tendance à penser que vu le contexte, on en demandait peut être un peu beaucoup à nos enfants. Et bah force est de constater que j’aurais pas dû m’en faire.

Parce que ça c’est très très bien passé. Et c’est là qu’on réalise qu’en France, on a tout de même un petit côté Drama queen.

Lundi matin, il m’a tout simplement suffit d’expliquer à ma petite fille, qui pleurait en me disant qu’elle respirait mal sous son masque, qu’intubé dans un service de réanimation, ça serait pire! Je lui ai montré le spot télé où ils expliquent avec beaucoup de pédagogie qu’un enfant qui ne met pas son masque, envisage peut être de tuer son papi ou sa mamie !

Alors j’en ai parlé à un pédopsychiatre, il parait que c’est des traumas qui se soignent très bien en cinq à dix ans de thérapie.

Ensuite, on s’est dépêché d’aller à l’école parce qu’on a failli arriver en retard à la cérémonie d’hommage à l’enseignant assassiné par des terroristes islamistes.

On a déposé le grand à son collège de justesse, on a eu de la chance, c’est un des militaires armés qui stationnaient devant qui l’a emmené jusque dans sa classe ! On aurait dit un mini Hannibal Lecter dans le Silence des agneaux !

En arrivant à l’école de ma fille, on a appris que sa maîtresse était malade pour une durée indéterminée. Ma fille m’a demandé si le Covid était islamiste ? J’ai ri mais comme j’avais mon masque, elle ne l’a pas vu ! 

Et je l’ai vue partir avec son sac sur le dos rejoindre sa meilleure amie, masquée elle aussi, avec le restant de sa classe, on aurait dit une petite académie d’apprentis ninjas... C’était mignon !

Je suis rentré chez moi, j’ai pris un bon bol de céréales au Xanax et j’ai pleuré 35 minutes sur le carrelage de ma cuisine, mais ça va beaucoup mieux maintenant! J’arrive désormais à tenir deux heures sans penser aux cantines surchargées, aux classes de 30 élèves où on ne peut pas ouvrir les fenêtres, aux toilettes sans savon, aux enseignants et aux personnels contaminés...

Quand je me sens trop angoissé, je fais le vide dans mon esprit... Un état que les bouddhistes appelle "le Marlene Schiappa", et je vais beaucoup mieux !

En 2020, quand t’envoie tes enfants à l’école, t’as l’impression de les envoyer à Poudlard, l’école d’Harry Potter !

Tout le monde se souvient de Poudlard, l’école où Harry Potter, la version junior de François Barouin, va apprendre la magie ! Ce lieu féérique où les escaliers bougent tout seul, où les tableaux s’animent et où les élèves peuvent accessoirement perdre la vie à chaque instant ! Parce que si je ne  me permettrais jamais de  remettre en cause la pédagogie de cette école, point de vue sécurité de l’enfant, Poudlard, c’est pas ça !

Moi j’adore Harry Potter mais tout parent normalement constitué laisseraient pas ses enfants là bas plus de deux jours… Vous imaginez le cahier de correspondance d’un élève de Poudlard : "Bonjour Madame Londubat, Neville s’est malencontreusement brisé les bras lors d’un cours d’apprentissage de Quidditch, mais n’ayez crainte, c’était en extérieur, ce qui lui a permis d’échapper à l’attaque de trolls qui a eu lieu au même moment dans les toilettes des filles ! De plus, nous tenions à vous informer que le professeur de défense contre les forces du mal embauché cette année, était en fait un Mangemort (l’équivalent d’un nazi chez les magiciens). Il a été désintégré par un de nos élèves, nous sommes dans l’attente d’un remplaçant, nous vous tiendrons au courant sur l’avancée de son remplacement. Veuillez agréer mes sentiments les plus distingués"

En sept ans, les élèves se sont faits attaquer par des trolls, des araignées, des griffons, des détraqueurs ! Ils ont même perdu des élèves ! Dumbledore, c’est le plus mauvais proviseur de toute la pop culture !

C’est une école où on cache des tonnes d’armes magiques de destruction massives à la cave ! Et puis le système de notation des différentes maisons de Poudlard, c’est du grand n’importe quoi :

  • Serpentard 12 points ! 
  • Poufsouffle 6 points ! 
  • Et Gryffondor 2 points... Ah attendez, Harry Potter s’est lavé les dents en utilisant du fil dentaire : 152 points !

Le système de notation à Poudlard, c’est le système des grands électeurs aux Etats-Unis : t’as le droit de demander à recompter les voix ! 

Qu’est-ce qui fascine autant dans cette école finalement si dangereuse ?

C’est une école que l’on découvre dans le livre et les films par les yeux d’Harry. Une école qui lui semble merveilleuse parce que jusqu’à maintenant Harry, il dormait dans un placard à balai sous un escalier - niveau confort moderne, il avait pas mis la barre très haut !

Ensuite, même si Poudlard est une école pleine de dangers, c’est une école qui permet à Harry, Ron, Hermione, Neville et tous les autres de devenir les héros qu’ils sont destinés à être. "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" disait Corneille… L’école c’est aussi ça, une épreuve dont on sort parfois grandi !

À propos d’Harry Potter, j’aimerais rendre hommage au comédien qui doublait le professeur Rogue en version française : Claude Giraud - Claude Giraud qui était également la voix d’Indiana Jones dans Indiana Jones et l’arche perdue, Ulysse 31 et surtout le cultissime Slimane dans Rabbi Jacob ! Si peu de temps après Roger Carel, décidément… 2020 nous laisse sans voix !

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.