FIFA est le produit culturel le plus vendu en France, en 2018… Qu’est-ce qui en a fait un objet aussi populaire au fil des années ? Ensemble on va décrypter le phénomène FIFA !

Compétition officielle  FIFA eNations Cup 2019 à Maidstone, en Angleterre (14 avril 2019)
Compétition officielle FIFA eNations Cup 2019 à Maidstone, en Angleterre (14 avril 2019) © Getty / Dan Mullan - FIFA/FIFA

Aujourd’hui, FIFA est plus qu’un jeu vidéo, c’est une marque. Depuis une vingtaine d’années, le jeu s’est installé et a permis de révolutionner les moteurs graphiques des jeux vidéo. Le premier jeu de sport à utiliser la 3D géométrique c’était FIFA, une mini-révolution à l’échelle de jeux de foot. FIFA a également installé la tradition des fameux joueurs en jaquette, des fameuses stars qui nous faisaient acheter les jeux… 

Et, en face, le concurrent historique PES : FIFA a eu le monopole, PES l’a repris et depuis quelques années FIFA a repris le lead, en particulier en termes de communication et en termes d’image... on a des célébrités qui y jouent, se montrent et s’affichent à des événements FIFA.

Quelle place a le football dans l’histoire du jeu vidéo ?

Avec la Coupe du Monde de 1998, on ne pouvait pas passer à côté de FIFA, c’était le jeu du moment ! 

– Alix Dulac

PES s'est imposé sur PlayStation 2, c'était LE jeu de la PS2. La PlayStation 3 est arrivée avec ce qu'elle proposait : le multimédia... c'était assez cher, donc les jeunes qui jouaient à PES n'avaient pas forcément l'argent pour acheter la PS3 et ainsi pouvoir jouer à FIFA. La transition de PES à FIFA c'est ainsi faite sur une génération de console.

FIFA est un jeu de foot très amusant avec une pointe de simulation : il y a du bruit, il y a de la foule… c’est un spectacle à part entière. Alors qu’on peut beaucoup plus s’ennuyer sur PES... PES est uniquement centré sur la tactique et la stratégie.

– Jean Zeid

La plupart des joueurs de e-foot ont tout d'abord joué sur FIFA, ils ont ensuite joué à PES... puis PES a eu deux-trois jeux pas très bien réussis… En face FIFA menait une grosse campagne de communication présentant FIFA comme un jeu beaucoup plus spectaculaire, agréable à regarder... et la migration s'est faite comme cela.

Simulation du football ou du phénomène football ?

À l'époque, FIFA cherchait vraiment à simuler un match de foot, maintenant le jeu se rapproche beaucoup plus d'une simulation du show football : avec par exemples des petits ralentis quand il y a but... comme à la télévision en fait. On est plus proche d'une représentation télévisuelle du football avec des pages de publicités, l'ambiance du stade, les commentaires des présentateurs... qu'un vrai match si on y était. Cela apporte du réalisme, c'est très spectaculaire mais si on parle vraiment de tactique et de simulation, on n'est pas toujours sur une simulation à 100 %.

Toutefois, cela n'a pas toujours été le cas. Le jeu a pu être très porté sur la simulation. En fait, le jeu change tous les ans, donc une édition ce sera un jeu vraiment de simulation, une autre ce sera vraiment un jeu d'arcade (NB : quand le jeu est beaucoup plus spectaculaire). 

– Alix Dulac

Vraies licences, vrais joueurs ?

À quelle époque FIFA a pu avoir accès à des vraies licences, de vrais joueurs ? En effet, la particularité de FIFA est que les joueurs avec lesquels vous pouvez jouer sont de vrais joueurs professionnels.

L’éditeur a eu le nez creux, il a acheté le droit d’utiliser le nom FIFA, car il faut le rappeler, avant d'être un jeu vidéo, FIFA est une fédération de football. Ils pensaient vendre 300 000 exemplaires sur toute la carrière du jeu. Ils en ont vendu 500 000 en un mois !

Et très vite, dès FIFA 96, on commence à avoir des équipes dans le jeu, alors qu’auparavant c’était simplement des pays qui s’affrontaient.

Le foot business au milieu d’une simulation de foot de jeux vidéo va naître véritablement en 98, on va avoir des joueurs sur les jaquettes… 

– Jean Zeid

Aujourd’hui, les joueurs professionnels de football ont un droit de regard et sont assez contrariés par la représentation virtuelle qu’ils ont d’eux-mêmes. Certains contestent leurs notes dans FIFA, car tous les joueurs en fonction de leur niveau dans le foot, sont notés dans le jeu.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.