Cette semaine, Frédérick Sigrist trouve que l’on devrait s’inspirer du "Seigneur des Anneaux" pour gérer la pandémie de la Covid-19.

- Frédérick, vous avez passé de bonnes fêtes ?

- Une horreur Mathilde ! La loose complète ! 

Pourtant, avec ma compagne, on avait essayé de faire les choses bien comme il faut ! Comme l’avait préconisé le président Salomon de l’AP-HP de Paris, pour le réveillon, on a fait manger Papy et Mamy à la cuisine et nous dans le salon... Le problème, c’est qu’ils étaient à coté du four et qu’ils ont pas voulu partager.

Ensuite, le lendemain, mon fils a ouvert ses cadeaux, c’était une Playstation 5... Il s’est mis à pleurer ! Je lui ai demandé : "Bah quoi ça te plait pas ?"

Il m’a répondu : "J’avais commandé un vaccin !"

Je lui ai dit : "Écoute, on est en France, le père Noël, il fait de la magie, pas des miracles ! Une PS5 c’était plus facile à avoir..."

Il a fallu que je lui explique que non seulement, l’année passée, j’avais découvert que mon métier n’était pas essentiel mais qu’en plus, j’étais pas prioritaire !

Je vous cache pas que, niveau estime de soi, en ce moment, je suis pas au top, hein !

Moi désormais, je fais mes courses en fin de journée et je prends uniquement ce qui reste, histoire de déranger personne...  

Pour le vaccin, je dois avouer, contrairement à une bonne partie de la population, j’ai rien contre... Je ne crois pas au complot ! Honnêtement, je pense pas être assez intelligent pour qu’on ait besoin de me cacher quoique ce soit... Je veux dire quand je fais à manger chez moi, je galère déjà à savoir où est rangé le paprika... alors que j’y vis ! 

Donc d’où t’as besoin de me manipuler ?! 

À chaque fois que je vais sur un site internet où je suis inscrit, je suis obligé de cliquer sur "Mot de passe oublié" !

Donc franchement...

J’ai un pote, il en est à un paquet de clopes par jour, il m’a dit à propos du vaccin : "Moi je prends pas un truc si je sais pas ce qu’il y a dedans !"

Lui, tant qu’il verra pas une photo de pancréas nécrosé avec écrit en gros "ce vaccin tue", il le prendra pas !

Non, moi, le seul truc qui m’inquiète avec le vaccin, c’est la piqûre...

J’aime pas les piqures !

De manière générale, quand je vais chez le médecin, j’aime bien que rien ne rentre dans mon corps...

Le problème, c’est que je suis arrivé à un âge où le médecin ne se contente plus de me faire ouvrir la bouche pour dire "Ah" !

Et le contrôle de la prostate, je sais bien que c’est un geste médical indispensable mais ça passerait tout de même mieux avec des bougies... Ou un petit coup de fil, deux, trois jours plus tard, histoire de montrer qu’on était deux à avoir vécu un truc un peu fort...

Toujours est-il que ça fait plus d’un an qu’on vit avec la Covid et ça va se terminer comme annoncé depuis le début : avec un vaccin !

Et cette Covid, ça m’a fait penser à une de mes sagas préférées : Le Seigneur des anneaux !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Tout le monde connait le Seigneur des Anneaux ! Cette saga littéraire culte de fantasy écrite par J.R.R. Tolkien et qui a été adapté en films par Peter Jackson.

L’histoire de ce groupe de Hobbits... Un hobbit, Mathilde, ça ressemble à Julien Baldacchino avec des poils aux pieds... Qui doivent apporter l’anneau unique de Sauron au cœur du Mordor, afin de le jeter dans le volcan de la Crevasse du destin, ce qui détruira l’âme du terrible sorcier !

Et ça Mathilde, on le sait dès le début du roman !

Il n’y a pas de secret !

Pour détruire l’anneau, il faut le jeter dans le volcan, point !

À partir de là, on peut se demander comment Tolkien a fait avec ça pour tenir 3 tomes qui font chacun des centaines de pages, ou comment Peter Jackson a pu réaliser 3 films de plus de 3 heures chacun !

Et bien très simplement, parce que pour Tolkien, la menace que représente Sauron et son anneau sont moins intéressantes dans ce qu’elle pourrait faire que dans ce qu’elle révèle !

Tous les peuples de la Terre du Milieu savent dès le début comment détruire l’anneau unique, mais chacun va s’estimer capable d’en faire un meilleur usage !

Les Humains veulent s’en servir pour protéger le Gondor. Les Nains le voient comme un trésor supplémentaire. Et les Elfes qui sont sur le point de quitter la Terre du Milieu... Ils font leur Brexit à eux, savent qu’ils seraient corrompus par l’emprise de l’anneau ! 

Car c’est ça le vrai pouvoir de l’anneau de Sauron : sa capacité à corrompre celles et ceux qui le convoitent.

Ce que nous montre Tolkien, c’est que, face à une menace globale, il n’y a rien de pire que de privilégier des intérêts personnels ou nationalistes.

Et finalement, ceux qui sauvent la Terre du Milieu, ce ne sont ni les rois, ni les puissants ! Ce ne sont pas ceux qui font de grands discours ou des "yaka faukon", l’épée au poing...

Non, les héros du Seigneur des anneaux, ce sont des Hobbits, des petites gens... 

Des gens simples qui vont braver mille dangers non pas pour sauver le monde, mais juste parce qu’ils aspirent à pouvoir de nouveau se retrouver ensemble, chez eux... à boire des pintes de bière comme avant, en regardant les étoiles !

Et je ne peux pas m’empêcher de me dire que face à la pandémie qu’on est en train de vivre, on gagnerait à moins se comporter en Hommes et plus à se comporter en Hobbits.