Plongée dans le cinéma de James Cameron, le réalisateur de Titanic, Avatar, Abyss, Terminator, Aliens... James Cameron c'est un cinéaste de grand spectacle mais aussi un grand aventurier, un explorateur des fonds marins, et pourquoi pas un réalisateur féministe, qui a donné des rôles très forts aux femmes au cinéma.

James Cameron
James Cameron © Maxppp / PETER RAE

James Cameron c’est _Terminator1 et 2, Aliens, Abyss, Titanic et Avatar_! Un réalisateur qui truste à lui seul les premières places du box-office mondial, tous films confondus ! Technicien de génie, il a repoussé sans cesse les limites de ce que l’on pouvait montrer sur grand écran ! Metteur en scène de talent, il a composé certaines des séquences de cinéma d’action les plus impressionnantes de ces 30 dernières années ! 

Le parcours de James Cameron

Blockbusters se plonge dans la filmographie de James Cameron, de ses premiers films à Avatar, dont il a prévu cinq nouveaux opus. Qu'est-ce qui caractérise le style James Cameron ? Quelles sont ses obsessions ? Et comment expliquer les raisons de son succès ? 

Jean-Baptiste Toussaint :

La vie de James Cameron pourrait être un film. Il a commencé comme routier et après avoir su Star Wars il eu envie de devenir réalisateur.

Nico Prat :

La carrière de James Cameron est faite de beaucoup d’idées recyclées.

Jean-Baptiste Toussaint :

Il a participé au scénario de Rambo 2, et plusieurs de ses idées qui ont été refusées par Stallone ont été utilisées dans Avatar, dans Terminator…

Thomas Fouet :

Ce qu’il y a de passionnant chez Cameron c’est sa faculté à allier des structures, des schémas de narration infiniment classiques, ce qui en fait un point d’accroche très fort avec le public… et en même temps cette idée d’un cinéma qui serait constamment à révolutionner, à upgrader.

Miriem Méghaïzerou :

L’univers de James Cameron est teinté de désespoir. C’est toujours la destructivité, la pulsion de mort... qui est à l’œuvre, que ce soit face aux éléments naturels comme Titanic ou surnaturels avec tous les films de science-fiction, ou bien la destructivité humaine. Et dans cette destructivité il impose des figures de sauveurs et de sauveuses !

Les défis techniques de James Cameron

Chez Cameron il y a une fonctionnalité à tous les niveaux, de l'écriture au montage, en passant par la mise en scène... Il y a un souffle épique dans son cinéma, c'est presque un cinéma guerrier. Alors James Cameron : cinéaste virtuose ?

François Barge-Prieur :

La mise en scène de James Cameron commence à être dictée par les moyens qu’il utilise. Plus il utilise les innovations technologies et plus sa mise en scène va devenir impersonnelle comme dans Avatar ! 

Jean-Baptiste Toussaint :

Dans Abyss c’est lui qui va filmer sous l’eau au point presque de mourir car de l'eau était rentrée dans ses poumons. Dans Terminator 2, la fameuse scène de l’hélicoptère c’est lui qui décide de rentrer dans l’hélicoptère caméra à l’épaule pour aller filmer car personne ne voulait le faire. Et pendant très longtemps il avait le record de descente sous l'eau. James Cameron c’est aussi un véritable aventurier plus qu’un cinéaste.

Nico Prat :

Titanic c’est de loin son film le plus démesuré, il a reconstruit le Titanic, une version qui était seulement 8 mètres plus courte que le vrai. C’est 3h15, d’ailleurs sur les affiches il y avait marqué 2h75 pour ne pas faire peur aux gens. Le film était aussi prédit comme un nouveau fiasco, c’est un film qui n’a pas démarré comme les blockbusters d’aujourd’hui en dévorant tout le monde sur son passage… Mais Titanic c'est aussi 11 Oscars !

Les personnages féminins chez James Cameron

Sarah Connor, Ellen Ripley, Neytiri ou Rose dans Titanic, autant de rôles de femmes fortes popularisé par le cinéma de Cameron. Pour autant est il un réalisateur féministe ?

Miriem Méghaïzerou :

Dans les films de James Cameron les femmes sont très viriles, guerrières, combattantes, elles conduisent des hélicoptères, elles portent des armes… Il passe par ces stéréotypes là pour parler d'une émancipation féminine dans un univers qui est en déclin... les femmes s'imposent pour assurer la relève. Y compris Rose dans Titanic car elle lutte contre le puritanisme, contre les conventions sociales et morales.

Jean-Baptiste Toussaint :

Dans cette période reaganienne des années 1980, ames Cameron a imposé des femmes fortes au cinéma. Il leur a aussi donné des répliques fortes qui étaient traditionnellement attribuées à Stallone ou Schwarzenegger.

Références

James Cameron, l'odyssée d'un cinéaste de David Fakrikian, paru en 2017 aux éditions Fantask

Un Doigt dans le Culte : Abyss de James Cameron, article d'Ecran Large en 2018

Mémoires du cinéma : Terminator de James Cameron (1984), article de Ciné Chronicle en 2017

Le cinéma high-tech de James Cameron, article du Figaro en 2012

James Cameron, le caméléon. De l'abstration à la démesure. article du site Il était une fois sur le cinéma (non daté).

[ + ]

Retrouvez les vidéos de Jean-Baptiste Toussaint sur sa chaîne youtube TFTC : Tales From the Click :

L'épisode VIDEOSTORE #7 de Tales From The Click sur Terminator 2

L'épisode TABS #37 de Tales From the Click sur Titanic

Retrouvez également l'émission de France Inter : Les films de James Cameron annoncent-ils le cinéma de demain ?

Et les podcasts de Capture Mag sur James Cameron : 1ère et 2nde partie

Blindtest

Le blindtest du jour

1'49

Blindtest spécial "océans"

Vous aussi, jouez aux blindtests "des petits et grands écrans" créés par l'équipe de "Blockbusters" ! Retrouvez-les tous ici

Les invités
Programmation musicale
  • PARCELS

    Tieduprightnow (radio edit)

    2018

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.