La "Bible" est un véritable vivier d'histoires... Mais comment expliquer la fascination autour des personnages bibliques ? Jésus est-il un bon héros dramaturgique ? Pourquoi la Bible se prête mieux aux réinterprétations que la "Torah", le "Coran" ou la "Vie de Bouddha" ?

Nature morte à la bible de Vincent Van Gogh
Nature morte à la bible de Vincent Van Gogh © Getty / Picturenow/UIG

Ça peut sembler surprenant de parler de La Bible comme d’un blockbuster, pourtant il n’est pas de livres plus vendus au monde ! Il n'y a pas un texte qui a plus inspiré les artistes depuis des siècles et des siècles que La Bible ! Les personnages bibliques ont été l’objet de centaines de films, de comédies musicales, de pièces de théâtre ou même de sketchs. Blockbusters ne prend pas La Bible comme objet de culte ou de foi, mais comme une source intarissable d’inspiration pour des artistes de tout genre.

La Bible comme 1ère source d'inspiration du cinéma

Anne-Marie Baron :

Les 1ères représentations de La Bible au cinéma étaient très littérales mais en même temps très théâtrale car le cinéma était encore très près du théâtre.

Nico Prat :

Les représentations de la Bible au cinéma c'était presque aussi pour éteindre une polémique, sur la naissance même du cinéma. Prouver que ce n'était pas un instrument du mal mais qu'il pouvait représenter les saintes écritures et donc être un instrument du bien.

  • La Vie de Brian, des Monty Python en 1979
  • Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ, de Jean Yanne avec Coluche et Michel Serrault en 1982
  • La Dernière Tentation de Christ, de Martin Scorsese en 1988
  • Jésus II, le retour, des Inconnus en 1990
  • La Passion du Christ, de Mel Gibson en 2004 
  • Da Vinci Code, de Ron Howard en 2006
  • Des hommes et des dieux, par Xavier Beauvois en 2010
  • Noé, de Darren Aronofsky en 2014
  • Exodus : Gods and Kings, de Ridley Scott en 2014
  • Le Tout Nouveau Testament, de Jaco Van Dormael en 2015
  • Silence, de Martin Scorsese en 2017
  • Marie-Madeleine, de Garth Davis en 2018

La Bible : un vivier d'histoires

La Bible est un vivier tout trouvé pour une multitude d'histoires... Mais quelle partie de La Bible est privilégiée par les réalisateurs de cinéma ? Il y a beaucoup de films sur Jésus, dont la plupart sont sur la passion et ce sont des films assez fidèles dans l’ensemble. Mais également la grande majorité des péplums sont des péplums de l’Ancien Testament. La Bible hébraïque est plus inspiratrice. 

Nico Prat :

La Bible a aussi ce gros avantage que tout le monde connaît l'histoire donc on peut broder autour. Et c'est libre de droit !

Esther Debge :

C’est la promesse de quelque chose de spectaculaire. Tout le monde a envie de voir… Tout le monde a envie de voir Moïse ouvrir la Mer Rouge par exemple. Donc c’est très impressionnant et ce sont des films qui marchent !

Anne-Marie Baron :

Comme le péplum était vraiment un genre porteur, il revient mais sous une forme différente. Au lieu de reprendre les grands héros : Jésus, Moïse, etc, on prend les satellites : Judas, Marie-Madeleine, Paul… On prend des comparses et comme on a moins de source sur eux, on a plus de liberté ce qui est la condition de toute adaptation.

La Bible au cinéma et ses polémiques

A chaque fois que l’on tente de représenter Jésus sur grand écran cela pose problème, alors que Moïse par exemple ça passe plus facilement.

Anne-Marie Baron :

A chaque fois que l’on tente de représenter Jésus sur grand écran cela pose problème, alors que Moïse par exemple ça passe plus facilement.

Esther Degbe :

"La Vie de Brian" a failli être interdit. Au début du tournage, la maison de production se retire et c'est Georges Harrison des Beatles qui adore les Monty Python, qui décide de les produire et qui créé vraiment une boîte de production pour les produire. Et ensuite le film a été interdit en Irlande, en Italie, en Norvège...

Nico Prat :

Personne n'ose adapter le Coran. Les producteurs ne risquent pas de se lancer là-dedans.

Esther Degbe :

Il y a bien eu une apparition de Mahomet dans épisode de "South Park" dans la saison 5 mais ça s’est très mal passé.

Références :

  • Naissance de la Bible, de Thomas Römer et Léonie Bischoff (paru aux éditions Le Lombard en 2018)
  • La Bible, une histoire personnelle, d'Olivier Millet (paru aux éditions PUF en 2017)
  • La Bible à l'écran, n°160 de la revue CinémAction, dirigé par Anne-Marie Baron en 2016
  • Le retour en force de la Bible à Hollywood, article d'Allociné en 2015
  • Hollywood et la Bible : amis pour la vie ?, article de Télérama en 2014
  • La Bible, super manne pour Hollywood, article de Télérama en 2014
  • Après 2012, Hollywood s'en remet à la Bible, article du Figaro en 2012

Blindtest

Le blindtest du jour

2 min

Blindtest spécial "dieux"

Vous aussi, jouez aux blindtests "des petits et grands écrans" créés par l'équipe de "Blockbusters" ! Retrouvez-les tous ici

Les invités
Programmation musicale
  • WILLIAM Z VILLAIN

    UNCLE BILL GOES HI FI

    2018

  • DJEUHDJOAH & LIEUTENANT NICHOLSON
    DJEUHDJOAH & LIEUTENANT NICHOLSON

    EL NINO

    2018

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.