Les Disneys, quand on a des enfants, c’est un peu comme les allocutions d’Emmanuel Macron, t’as beau chercher à les éviter, il y en a tellement… tu finiras par tomber dessus ! Et donc cette semaine, avec les enfants, on a revu "Hercule" !

Hercule version Disney, c’est ça:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Alors c’est pas le Disney le plus connu ! En 1997 on est déjà sorti de l’âge d’or de l’animation 2D - période que j’appelle avec nostalgie "les 4 fantastiques" avec "La petite sirène", "La Belle et la Bête", "Aladdin" et "Le Roi lion" ! Mais on passe un très bon moment! 

Vous voyez ce qu’on ressent devant les points presse d’Olivier Veran sur la propagation du virus ? Et bien tout le contraire ! Les musiques sont sympas, l’animation soignée, la direction artistique est léchée. 

Mais ce qui m’a frappé en revoyant ce dessin animé, c’est le niveau de relecture du mythe d’Hercule par Disney : niveau fidélité avec le mythe d’origine, on est plutôt sur la fidélité du prince Charles avec Lady Di ! 

C’est plus une relecture, c’est moi qui raconte un film devant lequel je me suis endormi : c’est du grand n’importe quoi ! 

Les enfants auront une meilleure approche de la Grèce Antique en écoutant l’intégrale de Demis Roussos qu’en regardant Hercule de Disney.

Disney n’en n’est pas à son coup d’essai en terme de réécriture des contes et légendes

Oui ,d’ailleurs dernièrement, ce studio à qui on peut reprocher beaucoup de choses mais pas son manque d’audace, l’a encore prouvé en tentant de conquérir le marché chinois avec une adaptation de "Mulan" ! "Mulan" qui, rappelons-le, est une héroïne hyper populaire en Chine et qui est adaptée toutes les trois semaines dans des films financés par le Parti communiste chinois ! 

Bref pour schématiser : "Mulan" pour les Chinois, c’est comme si Disney avait voulu nous montrer à nous Français comment faire une comédie populaire un chouïa raciste ! Excusez-nous, Mr Disney, non seulement on sait faire mais on a quasiment inventé le genre !

Bref, tout ça pour dire que ça fait très longtemps que je sais que Disney est capable de te vendre une assiette avec deux avocats et du boulgour et d’appeler ça un steak tartare !

Cependant, dans Hercule, Disney tente d’adapter ce qui semble inadaptable pour Hollywood : la mythologie grecque. Dans la version de Disney, Hercule est un demi dieu qui cherche à devenir un héros sur terre afin de retourner vivre auprès de ses parents aimants, les dieux Zeus et Héra, au sommet du mont Olympe. Ensuite, dans le film, Megara, une beauté mortelle est envoyée par Hadès le dieux des enfers, pour séduire Hercule et l’empêcher de contrecarrer ses plans, mais elle tombe finalement amoureuse de ce beau et musclé héros ! What ?!?!

Alors à ce stade, il me semble indispensable de retourner au mythe d’origine ! Si tout le monde connaît plus ou moins l’histoire d’Hercule (Heraclès dans sa version grecque), savez-vous qu’à la base, ses "travaux" sont dans le mythe originel des travaux d’intérêt généraux qu’Heracles effectue… pour avoir tué sa femme Megara et leurs enfants !

Oui l’histoire d’Hercule, c’est l’histoire d’un féminicide!

Hercule, c’est Bertrand Cantat avec des sandales, Xavier Dupont de Ligonnès avec des supers pouvoirs ! 

De la même manière Zeus (Jupiter pour les romains - oui ils ont racheté la franchise…Un peu comme Quick racheté par Burger King. Ils ont changé les noms, mais c’est toujours les mêmes employés qui bossent en cuisine !). Zeus, je disais, n’était pas comme chez les chrétiens un dieu de tolérance et de compassion, qui tend l’autre joue quand il se prend un coup… Le seul organe que Zeus a jamais tendu aux mortels, Francoise Dolto disait à Carlos qu’il ne fallait pas le montrer !

En terme de mœurs, Zeus était plus proche de Gérald Darmanin que de l’Abbé Pierre ! Zeus post #MeToo, il prend perpète !

Pour pouvoir coucher avec la mortelle Alcmène, Zeus a demandé à la Nuit de ralentir la course de son chariot, il a pris l’apparence de son mari Amphytrion et a abusé d’elle ! 

Oui : dans la mythologie grecque, Héraclès est un assassin et Zeus un violeur ! Donc déjà, faire un dessin animé pour enfants avec un tel matériel de base, fallait oser ! 

Après ça, Disney, franchement il pouvait faire ce qu’il voulait !

Pourquoi pas : 

  • Véronique Courjault une nounou d’enfer ?
  • Jonathann Daval, un mari qui vous veut du bien ?

Comment peut-on réécrire autant l’histoire d’un personnage ?

Eh bien je me suis rendu compte qu’on le faisait tout le temps - on passe son temps à "Disneyiser" la biographie des puissants en fonction de leurs accomplissements, on ne retient que ce qui nous arrange !

De la même manière qu’on ne se souvient d’Hercule que pour ses travaux, certains ne veulent se souvenir de Polanski que pour ses films ! De Céline que pour "Voyage au bout de la nuit" !

Pour certains, avoir été président de la république ou président du FMI devrait faire oublier des affaires de valises de diamant, des faux électeurs, d’écoutes téléphoniques ou d’agressions sexuelles… 

Partout, tout le temps, on veut séparer Hercule de ses travaux ! Mais moi, je vais vous dire, je suis peut être un peu puriste… Mais les mythes, je les préfère dans leur version d’origine à la version Disney !