Plongée dans la création de Sherlock Holmes, son comparse John Watson et son ennemi Moriarty ! Qui était son auteur Arthur Conan Doyle ? Qu'est-ce qui fait de Sherlock un personnage unique et fascinant ? En quoi est-il un peu le père de la police scientifique moderne ? & petit tour de ses nombreuses réinterprétations !

Le personnage de Sherlock Holmes dans le film "Les Aventures de Sherlock Holmes" de 1939
Le personnage de Sherlock Holmes dans le film "Les Aventures de Sherlock Holmes" de 1939 © AFP / Archives du 7eme Art / Photo12

Avec seulement quatre romans et 56 nouvelles, l'écossais Arthur Conan Doyle, était sûrement loin d'imaginer la longévité de sa création : le détective du 221B Baker Street : Sherlock Holmes ! Misanthrope et névrosé, cocaïnomane, avec un humour à froid comme seule la “Perfide Albion” peut en créer... D'une intelligence hors du commun et d'un esprit de déduction quasi surnaturel, Sherlock Holmes ne correspond pas du tout à l'idée que l'on se fait du héros modèle et pourtant 132 ans plus tard, il ne cesse de se réinventer et de se réinterpréter, existant désormais au delà de son berceau littéraire.

Le créateur, Arthur Conan Doyle

Conan Doyle est médecin de formation, il a commencé à écrire le personnage de Sherlock Holmes en attendant la venue de ses patients dans son cabinet. Le personnage est directement inspiré de l'un de ses maîtres et professeurs, qui était capable d'émettre un diagnostic d'un simple coup d’œil. A noter que Conan Doyle se rêvait plutôt auteur d'un autre genre, notamment pour le roman historique. Il a créé Sherlock Holmes pour une publication dans un périodique, mais sans l'objectif de reprendre ce personnage à long terme.

Sherlock Holmes, mentaliste ?

Sherlock Holmes c'est le fantasme du mentaliste. Il a un stock reading incroyable : c’est-à-dire une culture générale exacerbée car pour pouvoir faire une déduction il faut avoir énormément de ressources à utiliser. Sherlock Holmes s'intéresse à des choses très pointues dont tout le monde se fiche. Par exemple : où est-ce qu’on trouve de la terre rouge à Londres. Alors que paradoxalement il ne s’intéresse pas du tout à la culture générale du moment, les groupes à la mode etc. Et c'est ce stock reading qui lui permet des déductions en cold-reading.

Pour les mentalistes, Sherlock Holmes c'est le fantasme de la lecture à froid, en anglais cold-reading : regarder quelqu'un, n'avoir aucune donnée sur cette personne et pouvoir dire “tu viens de là”, “tu es un tel”, “ta vie c'est ça”...

– Fabien Olicard

Fascination et transformation du personnage

Initialement Sherlock Holmes était loin de cette image de dandy qu'on a surtout découvert dans les années 1930. Dans les romans c'est un personnage qui passe des semaines sans parler, complètement dépenaillé, bohème... il y avait un côté punk chez Sherlock Holmes, tel que le décrit Conan Doyle, qui a évolué au fil du temps.

Effectivement et c'est le théâtre et le cinéma qui ont enjolivé son image. Mais ça reste toujours quelqu'un qui vit dans sa bulle.

– Daniel Henocq

Comment expliquer cette incroyable faculté de Sherlock Holmes à se réinventer tout le temps, sous différents formats ?

Dans l'oeuvre de Conan Doyle on sait très peu de choses sur Sherlock Holmes, et c'est cela qui fait que Sherlock peut être repris, qu'il peut y avoir des variations inventives et parfois iconoclastes : tout est possible.

– Natacha Levet

Un personnage iconique créé pour des raisons commerciales

Conan Doyle a également eu un rapport conflictuel avec son personnage, il a essayé de se débarasser de Sherlock Holmes. En 1893 Conan Doyle fait mourir Sherlock Holmes, il le plonge dans les Chutes du Reichenbach avec Moriarty. Il voulait en finir avec ce personnage car il voulait se lancer dans la littérature historique. Il n'avait aucun affect avec son personnage. Pourtant dix ans plus tard il y revient, sous la pression des fans mais pas seulement... également par besoins financiers. Et c'est ainsi que Le Chien des Baskerville fait son apparition.

[+] pour aller plus loin

Les invités
  • Natacha Levetmaître de conférences et spécialiste des romans policiers
  • Fabien Olicardcomédien et mentaliste
  • Daniel Henocqfondateur de la chaîne youtube Sher[UN]Locked et membre de la Société Sherlock Holmes de France
  • Thierry Gilibertvice-président de l’association Le Cercle Holmésien de Paris
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.