Plongée dans l'oeuvre de Stephen King : qui est-il ? quel est son style ? Quels sont ses plus grands romans ? Qu'est-ce qu'ils nous apprennent de ses plus grandes obsessions ? Que dire de la place des enfants dans son oeuvre ? Et pourquoi la peur nous fascine-t-elle autant ?

Stephen King sur ABC en 2015
Stephen King sur ABC en 2015 © Getty / Lou Rocco

Ça, Carrie, Shining, Dead Zone, La Ligne verte, The Mist, Christine, La Tour sombre... Autant de best-sellers écrits par un seul homme devenu en un demi siècle le roi de l’épouvante sur papier. Contempler la bibliographie de Stephen King, c’est regarder la foudre du succès tomber toujours au même endroit ! Mais derrière l’auteur fou, amateur d’horreur et de créatures fantastique, se cache surtout un écrivain qui n’a pas son pareil pour créer une galerie de personnages immédiatement identifiables ! Du fin fond de la région du Maine, Stephen King dresse un portrait sans concession d’une Amérique où la violence est toujours présente derrière les apparences de respectabilité ou les façades cossues des maisons américaines. 

Stephen King : sa vie, ses influences

Qui est Stephen King ? Si les gens se demandent pourquoi Stephen King est le maître de l'horreur, peut-être que les raisons se trouvent dans son enfance...

Jean-Baptiste Toussaint :

En 1951 il a 4 ans lorsqu'il assiste à la mort d'un camarade de jeu du même âge, percuté par un train et traîné sur une longue distance. Cet événement va le traumatiser à vie et il fera pendant des années le même cauchemar, une personne venant de se suicider, suspendue au plafond... scène qu'il intégrera dans son roman "Salem's Lot". Pour info "Shining" ça vient également d'un cauchemar, comme si cet événement tragique avait tout changé pour lui.

En 1973 Stephen King travaille dans une blanchissement pour un salaire minable et il vit dans une caravane avec sa femme et ses trois enfants dans des conditions de vie assez difficiles. Et un soir sa femme n'arrive pas à dormir et trouve dans la poubelle une ébauche de d'un roman qui s'appelle "Carrie". Elle trouve cela formidable et pendant des semaines elle va convaincre Stephen King qu'il a du talent et qu'il faut qu'il poursuive cette ébauche. Chose qu'il fera, "Carrie sera un grand succès et voilà le début de la success-story de Stephen King.

Pour moi Stephen King est le Steven Spielberg de la littérature, car il prend comme personnages des familles modestes et il fait des histoires formidables avec cela, donc le parallèle est assez intéressant.

Le style de Stephen King

Qu'est-ce qui caractérise Stephen King et son écriture ?

Julien Bisson :

Stephen King c'est le grand maître du gothique américaine. Il a réussi à lui redonner ses lettres de noblesses.

Christophe Fiat :

Dans ses livres il privilégie l'histoire et non pas l'intrigue. Quand il commence un livre, ce qui l'intéresse c'est la situation. Il a une vision très nébuleuse de ses personnages et petit à petit il va rentrer dans l'histoire qu'il va découvrir lui-même. Il parle presque de rapport télépathique avec le lecteur. Pour lui un livre c'est de la télépathie en live.

Pour Stephen King si vous voulez écrire : lisez beaucoup, écrivez beaucoup !

Stephen King et la littérature d'horreur

Stephen King est devenu le maître incontesté de la littérature d'épouvante et d'horreur, mais il ne faut pas oublier de rappeler que l'horreur est un genre littéraire qui n'est pas vraiment reconnu, voir radicalement méprisé par les critiques.

Christophe Fiat :

Stephen King dit lui-même qu'il n'a pas aimé Carrie, que ce personnage lui a échappé, qu'il se sentait comme dans une combinaison de plongée dont il ne parvenait pas à se défaire !

Les États-Unis de Stephen King

Le portrait des États-Unis dépeint dans l'œuvre de Stephen King...

Julien Bisson :

Pour King il y a toujours deux types de monstres : ceux qui sortent de votre imagination et ceux que la société fabrique. Et ce qu'il creuse depuis plus de 40 ans maintenant c'est les monstres justement que la société américaine fabrique. Ce n'est pas un hasard s'il prend toujours comme paysage ces petites villes où rien a priori ne se passe. Justement il va voir ce qui dort ans l'ombre : des familles dysfonctionnelles, ravagées par le chômage, par l’alcoolisme, par la violence ordinaire. Et il essaye de se demander comment dans ce pays où tout devrait bien aller, autant de gens sont prêts à basculer dans la folie ?

Références

Revue America n°4 « De la violence en Amérique par Stephen King », publié en janvier 2018

La vie et l'œuvre de Stephen King en chiffres, article de Vanity Fair en 2018

Stephen King : 40 ans d'adaptations au cinéma et à la télévision, article de Première en 2017

Stephen King, l'Amérique et ses démons, article de Télérama en 2013

Dans la tête de Stephen King, article du Point en 2013

King : la peur est son royaume, article du Figaro en 2013

Stephen King For Ever, de Christophe Fiat publié en 2008 aux éditions du Seuil

[ + ]

Retrouvez le feuilleton radiophonique de Christophe Fiat sur Stephen King : Stephen King on the radio, cette année à France Culture

Il a également écrit et enregistré un poème sonore My Name is Carrie White, écoutable depuis 2010 sur le site du Palais de Tokyo à la rubrique « répondeur »

Et retrouvez la vidéo de Jean-Baptiste Toussaint sur Stephen King : TABS#34 Stephen King, sur sa chaîne youtube Tales From The Click

Blindtest

Le blindtest du jour

3 min

Blindtest spécial "films d'horreur cultes"

Vous aussi, jouez aux blindtests "des petits et grands écrans" créés par l'équipe de "Blockbusters" ! Retrouvez-les tous ici
 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.