Retour sur l’incroyable carrière de Tom Hanks, de ses débuts modestes dans les comédies des années 1980 à ses succès des années 1990 jusqu'à aujourd'hui… les réalisateurs qui ont jalonné son parcours, son incapacité quasi mystique à interpréter des rôles de méchants… Comment expliquer le succès de cet homme ?

'Tom Hanks, interprétant le personnage de Forrest Gump, dans le film éponyme, réalisé par Robert Zemeckis et sorti en 1994.
'Tom Hanks, interprétant le personnage de Forrest Gump, dans le film éponyme, réalisé par Robert Zemeckis et sorti en 1994. © Getty / Sunset Boulevard

Big, Forrest Gump, Philadelphia, Il faut sauver le soldat Ryan, La Ligne verte, Arrête-moi si tu peux, Les Sentiers de la perdition, Toy Story et tellement d’autres... Autant de films qui sont entrés dans la légende, portés par un acteur au physique de Monsieur Tout Le Monde : Tom Hanks !

En 2012, les films auxquels il a participé ont généré plus de 4,2 milliards de dollars au box-office américain et plus de 8,5 milliards dans le monde, ce qui en fait l'acteur le plus prolifique de l'histoire du cinéma en matière de succès commerciaux.

Pas Di Caprio, pas Pacino... Tom Hanks ! Steven Spielberg, Robert Zemekis, les frères Coen, Clint Eastwood, autant de réalisateurs qui ont su trouver en Tom Hanks le vecteur idéal pour réaliser certains de leurs plus beaux films. 

D’où vient Tom Hanks ?

Avant de devenir acteur de cinéma, Thomas Jeffrey Hanks fut acteur au théâtre, et notamment de théâtre shakespearien, il ne vient pas du parcours classique de l’Actors Studio.

Il a tourné dans des comédies pendant les années 1980, a fait un premier carton avec le film Splash (1984), puis a connu un virage plus dramatique dans les années 1990 avec des rôles plus sérieux comme dans Le Bûcher des Vanités (1990), mais ce film fut un flop. Il a alors continué les comédies romantiques, jusqu'à décrocher le premier rôle dans Philadelphia et obtenir l'Oscar ! C'est grâce à ce film que le public découvre toute sa palette de jeu incroyable, et qu'il déclenche une empathie immédiate avec les spectateurs.

Big (1988) est aussi un film qui l'a beaucoup révélé : c'est un film sur l'enfance, où il joue un enfant qui en a marre de ne pas être assez pris au sérieux et qui se retrouve plongé dans un corps d'adulte. De là, il va découvrir qu'il veut continuer de profiter de la vie... c'est un éloge à la jeunesse et l'importance de conserver son âme d'enfant.

J’ai découvert Tom Hanks dans Le Terminal (2004), son personnage est dans un aéroport et découvre que son pays n’existe plus à cause d'une guerre politique, et il se retrouve bloqué dans cet aéroport pendant 14 ans. C'est le tout premier film d’adulte qui m’a fait pleurer, ça parle de guerre, d’isolement, de solitude et en même temps d’amour.

– Mélanie Toubeau

Premier Oscar avec “Philadelphia” 

Il est le deuxième acteur au monde à avoir enchaîné deux Oscars du meilleur acteur d'affilée, pour Philadelphia, en 1993 (où il joue un jeune avocat très ambitieux, qui est homosexuel et qui découvre qu'il souffre du sida, et qui se retrouve licencié par son cabinet), et pour Forrest Gump, en 1994. 

Philadelphia c'est aussi le rôle où il s'investit physiquement le plus, pour la première fois, avec une perte de poids. Ça devrait être un simple film à message et en fait ça devient un pur mélodrame, qui marque son époque et qui est encore extrêmement puissant aujourd'hui. Ce film a eu un impact historique sur la représentation du sida et la représentation de l'homosexualité à l'écran.

– Michael Ghennam

“Forrest Gump” oscarisé et culte !

Dans Forrest Gump, Tom Hanks joue un personnage qui se bat pour essayer de réussir, il va toujours au bout de ce qu'il veut et on le voit évoluer en même temps que son pays. Ce film est très cruel, c'est un véritable drame car tous les personnages autour de Forrest vivent des tragédies. Lui est si simple, il voit cela avec des yeux d'enfant et ne se pose pas de questions, donc on ne se rend pas compte de cette tragédie.

En tant que comédien, je vois à quel point Tom Hanks maîtrise la comédie, maîtrise le rythme... il peut avoir un côté très drôle et faire dans le drama en même temps. Tom Hanks a toujours joué des personnages marginaux qui tentent de s'adapter : Big, Forrest Gump, Seul au monde... Il maîtrise très bien cela dans le jeu !

– Dedo

Un acteur de premier rôle, au physique de second rôle ?

Tom Hanks c'est aussi le boy next door, dans lequel tout le monde se reconnaît. Tout le monde a envie d'être son ami, et c'est une vraie force en tant que comédien. Au commencement de sa carrière au cinéma, Tom Hanks était plutôt destiné à des seconds rôles. Il a joué dans La Croisière s'amuse, Happy Days... Au regard des canons du cinéma hollywoodien, un Tom Hanks sans talent pourrait être casté uniquement en seconds rôles. Mais il est parvenu à prouver qu'il avait le talent pour jouer des premiers rôles, tout en profitant presque de son physique de second rôle... 

Sa performance a fait la différence, malgré son physique. Avoir deux Oscars, une carrière sur presque quatre décennies, tout ce monde qui l'adoube, alors qu'il ne joue pas sur le physique, sur lequel jouent pas mal de comédiens, ni même sur une certaine représentation de la virilité, que peuvent avoir Al Pacino ou Robert De Niro par exemple. Ce qui est impressionnant avec Tom Hanks c'est qu'il doit entièrement sa carrière à sa performance et à l'identification avec les spectateurs. C'est cela qui fait que les gens ont envie d'aller le voir au cinéma, et ça c'est très rare.

Il a un côté bon samaritain, good guy... Sur son compte Instagram, il prend en photo des gants tombés par terre, quand il trouve des cartes d'identité, ils les ramène au commissariat. C'est le tonton qu'on pourrait avoir. Tout le monde a envie de l'avoir près de soi, et donc de voir ses films.

– Mélanie Toubeau

View this post on Instagram

My car, yes, but I ran over no one! Hanx

A post shared by Tom Hanks (@tomhanks) on

Mais peut-être un peu trop lisse ?

Revers de la médaille, avec les cinéphiles, il y a souvent des débats comme quoi Tom Hanks serait un peu trop lisse. On lui reproche de jouer des personnages très positifs... Autant tout le monde se met d'accord sur le fait que Leonardo Di Caprio est un faiseur de composition de personnages, autant pour Tom Hanks on ne parle pas vraiment d'acteur polymorphe. Pourtant il a une palette de jeu incroyable.

L'explication viendrait de son apparence : avec des allures de Monsieur Tout Le Monde,Tom Hanks n'a pas un physique spécifiquement tranché.  Et dans ce monde de l'image qu'est le cinéma, tout un chacun est très tributaire de son physique. On le voit comme un physique lambda et donc comme un personnage lambda. Instinctivement, on a du mal à le voir dans un personnage de bad guy, raison pour laquelle tous les films où il a joué des « méchants », comme Les Sentiers de la perdition, n'ont pas vraiment fonctionné. Mais justement sa carrière parle pour lui. 

Ce n'est même plus un problème de jeu, c'est un problème d'identification. On l'a tellement vu dans des personnages positifs que c'est compliqué désormais de le voir basculer ailleurs. Mais l'acteur est immense et marquera beaucoup plus l'Histoire du cinéma, que d'autres acteurs je pense. C'est une vraie intelligence d'avoir conscience de son registre et ne pas chercher à jouer différents types d'interprétations, malgré ses envies.

– Dedo

[+] pour aller plus loin

Les invités
  • Mélanie Toubeaumonteuse vidéo, fondatrice de la chaîne youtube "La Manie du Cinéma" et co-fondatrice de l'association "Les Internettes"
  • Michael Ghennamcritique cinéma, rédacteur en chef adjoint des "Fiches du cinéma"
  • Dedoauteur, comédien, humoriste et co-créateur de l'émission "L'Histoire racontée par des Chaussettes" sur youtube
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.