Aujourd'hui dans "Blockbusters" on va retracer le parcours d’Agatha Christie, son travail et ses best-sellers, mais aussi ses multiples vies en une, bref on va essayer de comprendre comment cette femme est devenue le giga blockbuster de l’édition qu’elle est encore aujourd’hui 45 ans après sa mort.

L’écrivaine britannique Agatha Christie, dans sa maison, dans le Devonshire, en mars 1946
L’écrivaine britannique Agatha Christie, dans sa maison, dans le Devonshire, en mars 1946 © AFP / PLANET NEWS LTD

Quand j’étais petit, j’ai passé beaucoup de temps chez mes grands-parents et ils n’étaient clairement pas de cette génération qui demande aux enfants ce qu’ils veulent regarder à la télé !

Pas de Gulli, de coucou les zouzous, Netflix Kid ou Disney Prime… Que dalle !

C’était « Nous on regarde ce qu’on veut parce qu’on a connu l’Occupation et toi tu peux regarder aussi tant que tu fais pas de bruit ! » Du coup, j’ai passé beaucoup de temps devant des séries telles qu’Arabesque, Hercule Poirot, Colombo, Derrick…Et ce qui m’a toujours fasciné dans ces séries, c’est que les criminelles ne courent jamais ! D’ailleurs les enquêteurs non plus ! Pas de course poursuite ! Pas d’explosions ! Juste une démonstration orale d’un détective et un criminel qui s’avoue vaincu : « Bien joué, c’est moi, je me rends ! » Alors vous allez me dire, cyniques que vous êtes, Ils vont pas demander aux acteurs de ces séries de faire ce que les spectateurs ne font plus !

Mais je pense que cette absence de confrontation physique, est surtout due au fait que ces séries faisaient la part belle aux confrontations mentales ! C’était uniquement intellect contre intellect !

L’acuité cérébrale de l’enquêteur se mesurant au machiavélisme du criminel !

Finalement, la télévision n’a pas attendu le Jeu de la dame pour mettre en scène des parties d’échec. Un criminel qui fuit, n’en déplaise à Carlos Goshn, c’est un criminel qui perd deux fois ! Dans ces séries, policiers et assassins, avaient une sorte de bushido personnel qui leur donnait une forme de noblesse.

Commettre un crime oui, mais s’enfuir une fois ce dernier résolu, c’est ça qui sépare le gentleman du criminel !

Agatha Christie est l’autrice la plus publiée au monde, une des plus traduites aussi ! Cette impératrice du roman policier qui a créé des personnages aussi cultes qu’Hercule Poirot ou Miss Marple, Agatha Miller devenue Agatha Christie puis Agatha Mallowan, a eu une vie personnelle tout aussi passionnante que son œuvre. 

Aller plus loin

"Les mille vies d'Agatha Christie" de Béatrix de l'Aulnoit aux éditions Tallandier

Estelle Manceau, petite_lectrice 

Les invités
Programmation musicale
  • Prince
  • LA FEMMELe sang de mon prochain (radio edit)2021
L'équipe
Contact