Mélanie Bauer revient, des rêveries musicales dans les poches et distille un souvenir des années 2000, le blues d'un chanteur solitaire, un air de Maloya...

Amy Winehouse sur la scène du Festival Lollapalooza en août 2007 à Chicago
Amy Winehouse sur la scène du Festival Lollapalooza en août 2007 à Chicago © Getty / Roger Kisby

"Dans un état maladif, les rêves se distinguent souvent par un relief, une intensité extraordinaires et par une extrême ressemblance avec la réalité. Il arrive que le tableau qui se compose ainsi soit monstrueux, mais le cadre et tout le processus de représentation sont alors à ce point vraisemblables et les détails si subtils, si inattendus, en même temps qu'ils correspondent si artistement à l'ensemble du tableau que le rêveur lui-même serait bien incapable de les inventer à l’état de veille fût-il un artiste comme Pouchkine ou Tourgueniev. Ces rêves, ces rêves maladifs laissent toujours un souvenir durable, et agissent fortement sur un organisme ébranlé et déjà surexcité." 

Avez-vous reconnu? 

Programmation musicale 

  • Lana Del Rey; "Doin' time" 
  • Eminem ft. Dido, "Stan"' 
  • Arno, "Oostende bonsoir" 
  • The Black Keys, "Go" 
  • Two Door Cinema Club, "Dirty Air"' 
  • Phoenix, "If i ever feel better" 
  • Trans Kabar, "O Linndé" 
  • Bonbon Vaudou, "l'amour ikea" 
  • Celeste, "Father's son" 
  • Amy Whinehouse, "Rehab" 
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.