Pour cette dernière heure de Blonde Platines hebdomadaire, Mélanie Bauer nous fait découvrir le nouvel album cinématographique de The National, la diva de la Soul Sharon Jones, la jeune jamaïcaine Koffee...

Jimmy Scott, 2001
Jimmy Scott, 2001 © AFP / ANDREE-NOELLE POT / KEYSTONE / KEYSTONE

"Ici même, je sais que jamais je ne m'approcherai assez du monde. Il me faut être nu et puis plonger dans la mer, encore tout parfumé des essences de la terre, laver celles-ci dans celle-là, et nouer sur ma peau l'étreinte pour laquelle soupirent lèvres à lèvres depuis si longtemps la terre et la mer. Entré dans l'eau, c'est le saisissement, la montée d'une glu froide et opaque, puis le plongeon dans le bourdonnement des oreilles, le nez coulant et la bouche amère - la nage, les bras vernis d'eau sortis de la mer pour se dorer dans le soleil et rabattus dans une torsion de tous les muscles ; la course de l'eau sur mon corps, cette possession tumultueuse de l'onde par mes jambes - et l'absence d'horizon. Sur le rivage, c'est la chute dans le sable, abandonné au monde, rentré dans ma pesanteur de chair et d'os, abruti de soleil, avec, de loin en loin, un regard pour mes bras où les flaques de peau sèche découvrent, avec le glissement de l'eau, le duvet blond et la poussière de sel."

La programmation musicale 

  • The National, "Light Years" 
  • Sharon Jones & The Dap Kings, "Inspiration Information" 
  • Oxmo Puccino, Caballero & Jeanjass, "Social Club" 
  • Koffee, "Burning" 
  • The Cinematic Orchestra feat. Roots Manuva, "A caged Bird/Imitation of life" 
  • Roots Manuva, "Witness the fitness" 
  • Delgres, "Lanme La" 
  • Roseaux & Olle Nyman, "Heart&Soul" 
  • Jimmy Scott, "Nothing Compares 2 U"   
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.