Blonde Platines, jour 3, c'est parti ! Au sommaire, on retrouve des morceaux, des extraits, des archives et des sons qui interrogent l'organe phonatoire de nos artistes préféré·e·s : des stars du maloya, nos amies les voix de GPS, la culture du clash dans le rap français, Leonard Cohen et même des cours d'orthophonie.

Stephen Malkmus, musicien du groupe Pavement en concert le le 30 mars 2018 à Los Angeles.
Stephen Malkmus, musicien du groupe Pavement en concert le le 30 mars 2018 à Los Angeles. © Getty / Scott Dudelson

La recette de la variété, c’est une voix très intelligible, "en avant", comme on dit dans le métier. Des textes simples qui se répètent avec des refrains que tout le monde peut chanter. La variété évite la contestation, elle part sur des émotions universelles, comme la mélancolie ou la joie. Mais la voix, elle, est bien plus que cela. La voix, est tout ce que l’on ne dit pas : l’accent, la culture, les émotions plus subtiles de la peur ou du besoin. La voix, c’est aussi le rythme. Le choix de laisser la place à la musique, d'interpréter plus ou moins les mots, la pudeur, c’est ce qui donne à la chanson, voire à la radio, son petit supplément d’âme.

la programmation musicale du jour

  • Trans Kabar, "O Linndé"
  • Danyel Waro, "La Mauvaise Réputation"
  • Nekfeu (feat. Damso), "Tricheur"
  • Dominique A, "Beau Rivage"
  • Bertrand Burgalat et Ornette, "Amorespresso"
  • Fatboy Slim, "Rockafeller Skank"
  • Celeste, "Father's Son"
  • Erykah Badu, "Certainly (Flipped It)"
  • The National, "Light Years"
  • Pavement, "Shady Lane"
  • La Chatte rouge, "Écouter... fumer"
Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.