C'est parfois d'une situation désespérée que jaillit l'espoir. Et pour garder l'espoir, il faut se convaincre qu'aucune situation n'est éternelle, même pas les bonnes...alors les mauvaises...

Les meilleurs ennemis, la France et l'Allemagne ont parait' il sauvé Dame Europe et son rejeton d'Euro. Mais pour combien de temps et à quel prix? Après un temps de rémission plus ou moins court, une maladie peut reprendre du poil de la bête et devenir mortelle.

L'argent de la vieille Chine, pays émergeant et nouveau riche de la planète va être injecté dans les veines du fond de secours Européen. Veine ou déveine, justement?

Il y a parfois des victoires qui ressemblent davantage à des défaites, des soleils noirs, des geôliers qui ont le visage de libérateurs et des vessies qu'on prend volontairement pour des lanternes...

La Chine dénuée d'altruisme va donc porter secours à L'Europe en danger. "Porter secours" expression qui me permet de faire le grand écart entre les deux thèmes de ce jour sous vos yeux ébahis en direct et sans échauffement!

La Chine réfléchit à une loi "de non-assistance à personne en danger" après la mort d'enfants de cinq et deux ans écrasés et abandonnés sur la chaussée dans l'indifférence générale.

C'est sûr, ce n'est pas joli, joli. Mais la loi ne protège pas les personnes de bonne volonté. En aidant son prochain, le citoyen risque d'être inquiété, alors par peur, il peut choisir l'indifférence.

En France, cette loi existe, mais il y aurait beaucoup à dire, car les gens ne sont pas plus solidaires. Et puis, quand on y pense, faire une loi qui punit le fait de non porter secours est terrifiant! Cela devrait être naturel d'aider son prochain en difficulté. Et bien non...notre société en déconfiture a perdu tout sens éthique et morale. Deux mots qui peuvent avoir aujourd'hui une connotation rétrograde.

Si l'éthique, c'est l'esthétique du dedans, nous avons au fil des siècles perdu le sens du bien, du beau, du vrai au sens "Swedenborgien" du terme et même si il y a des miroirs que pour les visages et pas pour l'esprit et le cœur...l'homme s'est enlaidit intérieurement.

La phrase qu'Edmond Rostand a fait dire à son héro magnifique Cyrano de Bergerac "Moi, c'est moralement que j'ai des élégances!" doit faire bien rire, ou même peut aussi ne pas être comprise ou encore ne rien vouloir dire pour beaucoup d'entre nous...être du chinois quoi!

Quand l'éthique, la morale puis la politesse (la politesse étant le dernier bastion du respect entre les individus) disparaissent comme aujourd'hui...alors, la civilisation est en danger, car il n'y a plus de garde-fou et au moindre regard mal interprété, on se querelle, on s'agresse, ou on se tue. C'est le retour de la barbarie! Et ce n'est pas question de peuple, de couleur ou de religion, non! Comme l'a dit si justement le facétieux Mark Twain:

" Peu importe qu'il soit blanc, noir, jaune ou indien, il suffit qu'il soit un homme, il ne peut rien être de pire! "

Les liens

Le site officiel de Manault Deva

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.