Ses oeuvres monumentales, éphémères et poétiques ont fait de lui un artiste incontournable. Il vient de s'éteindre, à l'âge de 84 ans. Pour lui rendre un dernier hommage, nous vous proposons de redécouvrir l'entretien qu'il accordait à Augustin Trapenard en mai 2016.

L'artiste Christo en 2018
L'artiste Christo en 2018 © AFP / Niklas HALLE'N

C'est un artiste qui emballe, dans tous les sens du terme : du mur de Marc-Aurèle à Rome, au Reichstag de Berlin, en passant par le Pont-Neuf à Paris ! 

En plus de cinquante ans, il a formé avec sa compagne, Jeanne-Claude, l’un des duos d’artistes les plus importants de ce siècle, en faisant surgir partout dans le monde des œuvres aussi monumentales qu’éphémères et poétiques. Christo était dans Boomerang

Le mot d'Augustin 

Je me souviens qu’il parlait d’elle au présent. Jeanne-Claude, avec qui il avait signé chacune de ses œuvres, même quand il s’était retrouvé sans elle. Au-delà du fait que le nom Christo les rassemblait et renvoyait depuis toujours à leur duo, il y avait quelque chose de bouleversant dans cet usage du présent. Certains y verront, en réécoutant l’émission, une fantaisie de langue étrangère, une maladresse ou une hésitation. En réalité, c’était beaucoup plus : un défi face à la mort. Chaque anecdote tournait autour de ces deux-là. Leur rencontre, leur amitié, leur amour fou, au-delà des normes et des conventions. Je me souviens qu’il disait avoir du mal à communiquer, à parler - au point que je m’étais demandé s’ils ne s’étaient pas inventé leur propre langue, tous les deux. Elle était là, à travers lui, dans chaque souvenir, chaque œuvre d’art, chaque intervention dans l’espace public dont m’avait échappé avant cet entretien la dimension essentiellement politique. Entre deux anecdotes, il m’avait dit s’être senti réfugié, toute sa vie. Et dans son refus du virtuel, dans ce lien très fort entre l’œuvre et l’espace, l’extérieur et le réel - il y avait une réflexion passionnante sur le fait d’habiter le monde. À deux

Programmation musicale

Pink Floyd - Another brick in the wall (part 2)

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.