Dramaturge, comédien, metteur en scène, romancier et actuel directeur du Théâtre de la Colline, son œuvre toute entière interroge le regard. Il s'apprête à publier chez Actes Sud, "L'oeil", un texte sublime. Il vient, ce matin, nous aider à y voir un peu plus clair. Wajdi Mouawad est l'invité d'Augustin Trapenard.

Wajdi Mouawad, homme de théâtre libano-canadien, lors d'une conférence sur le "silence" dans son travail, avec l'actrice espagnole Nuria Espert (Madrid, septembre 2018)
Wajdi Mouawad, homme de théâtre libano-canadien, lors d'une conférence sur le "silence" dans son travail, avec l'actrice espagnole Nuria Espert (Madrid, septembre 2018) © Maxppp / Luca Piergiovanni

Il est l'un des grands auteurs tragiques du théâtre contemporain. Dans Inflammation du verbe vivre aussi bien que dans _Tous des oiseaux_, il interroge autant la condition humaine, que le langage et l'incommunicable. De la passion et de la colère, des fulgurances et de la résistance, de la poésie et des mythes, avec Wajdi Mouawad, invité d'Augustin Trapenard.

Ses confessions au micro de France Inter 

Je pense que nous vivons dans une période d'insécurité, d'autant plus dans nos pays occidentaux. La paix semble être une période de suspens, comme si le pire allait venir. Le risque, dès lors, c'est l'enfermement.

Le théâtre étymologiquement désigne "le lieu d'où l'on voit". Sur le plateau du théâtre se déploie un miroir : l'acteur incarne ce que nous sommes, et nous voyons dans ses paroles et ses gestes les signes de notre temps.

Le théâtre aime toujours l'idée politique, mais l'inverse n'est plus vrai. Notre façon de faire de la politique est en rupture avec le théâtre et le monde des arts. Mais cela donne de la force au théâtre, qui ne flanche pas.

Contrairement à l'oreille, l’œil est un organe qui permet de choisir ce que l'on voit ou non. Ce choix est fondamental.

L'oeil, son nouveau texte sortira la 28 novembre aux éditions Actes Sud. 

Retrouvez l'intégralité de la programmation du Théâtre de la Colline en cliquant ici

Ici, découvrez en intégralité le Manifeste 2019 de Wajdi Mouawad. 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Wadji Mouawad nous a écrit un texte inédit "La trahison des paons"

►►► retrouvez ici-même l'intégralité du texte 

Programmation musicale 

Roberta Flack – "Angel Eyes"

Dominique A – "Le temps qui passe sans moi"

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.