C'est un géant du neuvième art. On lui doit la série des Adèle Blanc-Sec, et_ des adaptations de _Nestor Burma .

  • Où qu'il soit, on sait que l'Histoire avec un grand "h" n'est jamais loin. En 1988, il illustrait le chef d'oeuvre de Louis Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit . A partir de 1993, il poursuit son exploration de la Grande Guerre avec C'était la Guerre des Tranchées , La Der des Ders (1997), et les deux volumes de Putain de Guerre (2007 et 2008). Dans Moi René Tardi, Prisonnier de Guerre au Stalag IIB : Mon Retour en France , il retrace le long périple de son père à travers l'Europe, du 29 Janvier 1945 à l'Armistice du 8 Mai. René Tardi vit alors ses derniers mois de prisonnier de guerre, dans la faim, le froid, la fatigue et l'ennui. Un récit brillant, extrêmement documenté, qui fait surgir d'une manière tout à fait inédite, un dialogue entre un père et son fils. Jacques Tardi est aujourd'hui l'invité d'Augustin Trapenard.
  • Retrouvez le blog de René Tardi, dans lequel il raconte son voyage sur les traces de son père, ici.
  • Le conseil culturel de Jacques Tardi est le film Les Croix de Bois , de Raymond Bernard, un film de 1931 qui vient de sortir en DVD.

►►►FEUILLETEZ LES PREMIERES PAGES DE LA BD I Guerre, père et marche, le StalagIIB de Jacques Tardi

Jacques Tardi
Jacques Tardi © Radio France
09h23
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.