Sa voix si profonde continue de résonner dans nos têtes et dans nos cœurs. Adoubée par Ray Charles, complice des Eddy, Sylvie, Johnny et tutti quanti, reine du Gospel et Disco Queen, cette année est celle de son demi-siècle de scène. Nicoletta est l'invitée d'Augustin Trapenard.

La chanteuse Nicoletta en janvier 2020
La chanteuse Nicoletta en janvier 2020 © Getty / Foc Kan/WireImage

Elle a chanté la musique, le soleil, l'amour, les volets clos et le voyage. Petite savoyarde née à la fin de la guerre, elle a consacré sa vie à la scène et à la chanson. Elle se raconte en images et en mots dans Soul Sister. On parle de blues, de voix, de choeur et de corps. Nicoletta est dans Boomerang. 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Nicoletta a choisi de reprendre Göttingen de Barbara, accompagnée par Claudia Meyer. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits de l'entretien

"Le monde qui change me donne le blues, je vois le monde que j'ai connu disparaître. Mais je garde espoir, parce que la vie est un don, une grâce."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Le blues, c'est chanter une souffrance, mais une souffrance qu'on apprécie. Parce que c'est libérateur."

"Mamy Blue, au début je ne pouvais pas la chanter. Elle me rappelait le choc du décès de ma mère. Mais on s'en sort, la vie nous remet sur le chemin. Et finalement, c'est une chanson qui est rentrée chez les gens !

"Quand je ne vais pas bien, je ne m'adresse jamais à Dieu, je ne veux pas le déranger ! Je m'adresse à ma mère et ma grand-mère, qui sont mes ministres !"

"Pour être un bon interprète, il faut comprendre le texte qu'on nous donne, mais aussi ajouter un supplément d'âme."

Programmation musicale

NICOLETTA - La musique

L'équipe