En raison des circonstances exceptionnelles liées au Covid19, Boomerang vous propose une rediffusion de ses plus beaux entretiens. Aujourd'hui, le musicien Bernard Lavilliers, reçu par Augustin Trapenard en septembre 2017, pour la sortie de son album "5 minutes au Paradis".

Bernard Laviliers en février 2018 aux Victoires de la musique
Bernard Laviliers en février 2018 aux Victoires de la musique © Getty / Stephane Cardinale

Dans 5 minutes au paradis, il chantait les fracas du monde contemporain tout en s’autorisant quelques pas de côté vers l’espoir et la beauté. Il s'entourait également de personnalités de choix, de Benjamin Biolay en passant par Feu!Chatterton ou encore Jeanne Cherhal. En septembre 2017, il venait en parler avec Augustin Trapenard, et s'accompagnait de sa guitare ! Bernard Lavilliers était dans Boomerang. 

Le mot d'Augustin 

Je me souviens qu’on s’était dit qu’on voyagerait. Il avait sa guitare sur les genoux, et d’un sourire, dès le début de l’émission, il avait promis de nous emmener ailleurs, d’un pincement de corde ou d’un éclat de voix. De la France à Buenos Aires, de telle ville qui part en vrille aux échos lointains de Centrafrique, du Salvador jusqu’en Jamaïque, il lui suffisait d’un mot pour voyager. Je me souviens qu’il répondait souvent en images, en métaphores ou en chansons. Alors que je n’avais pas fini de poser ma question, ses doigts grattaient déjà sa guitare et il disait ce qu’il avait toujours dit : l’espoir. À un moment, lui qui avait tant voyagé, il m’avait dit qu’il n’avait jamais oublié d’où il venait, tout simplement parce qu’il avait trouvé partout les mêmes poètes et les mêmes maudits. Rarement dans émission on aura dit autant de poésie. Parce que c’était pour lui une façon de lire le monde : un tour ou un détour, une percée de lumière dans le ciel sombre. Quand il était sorti du studio, après avoir fredonné la « Chanson douce » d’Henri Salvador, il était exactement le même que lorsqu’il était entré, le même sourire, les mêmes yeux dans le vague, la même douceur d’étonnant voyageur.

Programmation musicale

Bernard Lavilliers - La gloire

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.