Il est écrivain, auteur d’une œuvre volontiers grinçante, pleine d’empathie, qui se nourrit de l’air du temps et dont les titres font souvent mouche ! Après "Fuck", "Bonus", "Kif" ou encore "VIP", son nouveau roman, "VNR", paraît aujourd’hui même.Laurent Chalumeau est l'invité d'Augustin Trapenard.

Laurent Chalumeau en 2015 à Beaune
Laurent Chalumeau en 2015 à Beaune © Maxppp / Philippe Bruchot

Le livre s’ouvre sur le monologue fou et halluciné d’un homme qui explique à un autre, qu’on devine son otage bailloné, les raisons de sa colère. Le lecteur, attrapé par les cheveux, saisi d’effroi, est placé d’emblée dans la situation d’une victime muette qui cherche à comprendre ce qui se joue dans ce huis-clos.

Petit blanc mâle quinqua sans emploi, rejeté par ses enfants et quitté par sa femme, Alain est un homme «  en fin de droits  », qu’il s’agisse de son assurance chômage ou de sa vie conjugale.

Il a décidé de se venger des trois personnes auxquelles il estime devoir sa chute : le cadre sup qui a harcelé sa femme au travail  ; l’homme politique responsable de la délocalisation des industries de la région et de l’effondrement de sa ville  ; la psychologue qui a introduit des idées d’émancipation féministe dans le cerveau de son épouse.

Chacun à leur tour, Alain va les enlever et les séquestrer, bien décidé à leur faire passer une mauvaise nuit 

Leur dernière. Seulement voilà, comme il le dit lui-même, Alain n’a pas «  pris option serial killer au bac  ». Sa mise en application du hashtag #KidnappeTonPorc s’avère donc moins simple que prévu.
 

Tout à la fois opéra grand guignol en trois actes, stand up de l’assassin sous forme d’un long monologue adressé à ses différentes victimes, one-man show du bourreau, hommage aux _pulps_qu’il détourne et allusion affectueuse aux poissards absolus de David Goodis et aux psychopathes débonnaires de Jim Thompson,  VNR ajoute une nouvelle couleur, plus grinçante, plus sombre et plus sociale, à la palette de Laurent Chalumeau dont on retrouve avec bonheur les prouesses stylistiques et le talent narratif.

Programmation musicale

Willie Nelson, Crazy / The Liminanas/ Bertrand Belin - Dimanche

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.