Il rêvait de cinéma depuis toujours - il l'a fait ! Son premier long-métrage, "M & Mme Adelman" sort bientôt sur les écrans. Nicolas Bedos est l'invité d'Augustin Trapenard.

Monsieur et Madame Adelman sort dans les salles françaises mercredi prochain. Nicolas Bedos, réalisateur et acteur du film, est l'invité d'Augustin Trapenard
Monsieur et Madame Adelman sort dans les salles françaises mercredi prochain. Nicolas Bedos, réalisateur et acteur du film, est l'invité d'Augustin Trapenard © Getty / Laurent Viteur

Ancien chroniqueur, mais surtout auteur de livres, de scénarios et de pièces de théâtre, il signe la réalisation de son premier film, M & Mme Adelman. L’histoire ô combien romanesque d’un amour à 1000 à l’heure, passionné, cruel et littéraire entre un homme et une femme sur 45 ans.

Extraits de l'émission

Programmation musicale

  • Gilbert Bécaud, Jereviens te chercher
  • Part Company, MyGurl

Carte blanche

Encore un effet de plume,

augmenter le volume de ma petite boutique, des rimes en guise de tactique, brasser de l'air sur France Inter, encore des mots pour plaire,

chez Lapix, comme chez Franprix, ce matin chez Augustin, demain : Félix potin.

Parler pour faire parler,

du film, des décors,

du cinema comme anti-corps à l'ambiance du dehors

qui nous plombe et qui nous crêve,

vous vendre quelques rêves, des costumes et une actrice, la beauté d'une cicatrice sur le cœur d'un amoureux ...

Essayer de capter

un peu d'audience et d'attention.

Car, à côté, il y a Fillon !

y'a l'macron a la mode et puis mon cul sur la commode, la confusion des éditos, tellement de tweets et de textos, de satellite et de complots, trop de trappes sous nos idée, trop de Trump et trop de trip qui nous cochonnent le bulbe jusqu'à la prochaine pub..

trop de sondage et de verbiage, comme un barrage improvisé contre l'envie de penser ..

Attention, j'ai fait trop long, Augustin va me couper, avant que je formule nos bonnes résolutions face à la pollution de nos alertes alarmantes:

Lire un livre jusqu'au bout, couper le téléphone. Attendre que résonne, en nous, chaque chanson.

Voir un film dans le noir, d'une salle capitonnée, car, ces temps-ci, le noir fait moins peur que le blond.

Et, pour conclure, mes chers amis,

Comme dirait le Trapenard avec sa voix d'Renard,

En attendant Marine la hyène aux élections prochaines,

qu'on soit ying ou qu'on soit yeng, romantique ou gang bang,

vous êtes bien sur France Inter... vous écoutez Boomerang.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.