Seize ans après "Embrassez qui vous voudrez", son nouveau film "Voyez comme on danse", sort la semaine prochaine. Une galerie de personnages dont le quotidien est bouleversé par une série d’événements dont on taira la nature. Entre faux départs, malentendus, tromperies.Michel Blanc est l'invité d'Augustin Trapenard.

Michel Blanc, acteur et réalisateur français, César du meilleur acteur dans un second rôle pour "L'Exercice de l'Etat" en 2012, aux 70 ans du Festival de Cannes en 2016
Michel Blanc, acteur et réalisateur français, César du meilleur acteur dans un second rôle pour "L'Exercice de l'Etat" en 2012, aux 70 ans du Festival de Cannes en 2016 © Getty / Dominique Charriau

Il réalise peu, mais bien ! Voyez comme on danse est son cinquième film en plus de 30 ans. On y retrouve la troupe de comédiens qui a fait le succès de Embrassez qui vous voudrez, Jean-Paul Rouve, Karin Viard, Carole Bouquet, Jacques Dutronc, Charlotte Rampling... notamment. Alors, de la cinéphilie, de la danse, du piano et du tragi-comique avec Michel Blanc, invité d'Augustin Trapenard.

Les confessions de Michel Blanc au micro de France Inter

Lorsque je définis mes personnages, je suis attentif à la langue. Le dialogue m'aide à les définir, parce qu'ils ne parlent pas tous de la même manière. Cela implique aussi que je sois à l'écoute dans la vie pour composer ces rôles.

Le metteur en scène est un chef d'orchestre. Il doit avoir une conception générale de son œuvre pour garder le même ton durant toute la pièce. Il est aussi capable de diriger chaque instrument pour coordonner le tout.

Ma première rencontre avec le cinéma est un tournage pour un film de Bertrand Tavernier. À l'époque, j'avais été recruté parce que j'étais réputé pour être baroque et peu ordinaire.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Carte blanche

Pour sa carte blanche Michel Blanc a choisi une scène de To Be or Not to Be, film américain d'Ernst Lubitsch. 

Programmation musicale

  • Nat King Cole, "Let’s face the music and dance"
  • Clara Luciani, "On ne meurt pas d'amour" 
Les invités
Programmation musicale
  • Nat King ColeLet's face the music and dance1964
  • Charles AZNAVOUR
    Charles AZNAVOURLES COMÉDIENS
L'équipe