Figure incontournable de l’électro, il nous enveloppe de ses nappes de sons hypnotiques depuis une petite dizaine d’années. Après "Room with a view" l’année dernière, un projet sur fond de péril écologique, son 6ème album "Rone & Friends" sortira au printemps. Le musicien Rone est l'invité d'Augustin Trapenard.

Rone en 2015 à La Rochelle
Rone en 2015 à La Rochelle © AFP / XAVIER LEOTY

Après "Room with a view", projet scénique, chorégraphique,  il poursuit son exploration des pouvoirs du collectif avec "Rone & Friends", un album de duos qui sortira le 26 mars. On parle de partage, de machines, mais aussi d'une nouvelle façon d'envisager l'industrie musicale et d'Alain Damasio, avec Rone, invité de Boomerang. 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Rone a préparé un morceau inédit. 

Extraits de l'entretien

"Créer, c'est une manière de vivre, de lutter, de rester debout... Faire de la musique pendant le confinement, c'était un moyen de ne pas se laisser abattre"

"L'industrie musicale doit changer, s'adapter aux enjeux écologiques. Il faut repenser le récit de l'artiste bling-bling. Aujourd'hui c'est ringard, ca n'a plus de sens. Il faut revaloriser le rôle de l'artiste engagé."

"En tant que musicien électronique, je cherche toujours des textures nouvelles : c'est un travail d'alchimie, de laborantin"

"La voix humaine me fascine. Je l'utilisais peu jusqu'à maintenant, mais ça apporte une nouvelle dimension à ma musique. Ce qui me touche ce sont les imperfections, le petit éraillement, comme dans la voix de Billie Holiday"

Programmation musicale

  • RONE / FLAVIEN BERGER - Polichinelle
Les invités
  • Ronecompositeur de musique électronique
L'équipe