Depuis "L’Adversaire", il se consacre uniquement à la mise en récit du réel, à la frontière du documentaire et du témoignage intime."Faire effraction dans le réel", c’est le titre d’un livre qui résume sa démarche au gré de lettres, d’entretiens et d'inédits. Emmanuel Carrère est l'invité d'Augustin Trapenard.

Emmanuel Carrère, écrivain, scénariste et réalisateur français.
Emmanuel Carrère, écrivain, scénariste et réalisateur français. © Getty / Dominique Charriau

Écrivain, son oeuvre complexe et protéiforme fascine et séduit comme en témoigne Faire effraction dans le réel, un ouvrage très complet sur son approche de la littérature. Également, cinéaste, il s'apprête à adapter le récit de Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham, avec Juliette Binoche dans le rôle titre. Du cinéma, donc, du réel, mais surtout de la littérature avec Emmanuel Carrère, invité d'Augustin Trapenard.  

Les confessions d'Emmanuel Carrère au micro de France Inter

Le propre d'un fait divers est de n'être jamais clôs. On n'en connaîtra jamais le fin mot.

L'affaire Jean-Claude Romand, au-delà du crime, nous confronte à l'intime. Cela nous renvoie au décalage entre l'image que l'on renvoie et une réalité misérable, effrayante, que chacun porte en lui.

L'uchronie fait entrer dans des univers parallèles : et si Napoléon n'avait pas gagné Waterloo, et si le Christ n'avait pas été crucifié... Ces possibles perpétuels sont à la base d'une sensibilité romanesque.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Emmanuel Carrère a choisi d'entendre le son des cloches de vaches suisses. 

Programmation musicale

Neil Young - "Heart of Gold"

Vanessa Paradis – "Ces mots simples"

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.