D'aucuns le surnomment le "pape de la mode" ! En plus de trois décennies, il a bousculé les codes, les genres et les hiérarchies. Avec "Fashion Freak Show", il revient sur une vie teintée d'amour, de création et de fantômes, le tout sur une playlist endiablée. Jean-Paul Gaultier est l'invité d'Augustin Trapenard.

Jean-Paul Gaultier à la fin de l'un de ses défilés de haute-couture, ici la saison automne/hiver 2018/2019
Jean-Paul Gaultier à la fin de l'un de ses défilés de haute-couture, ici la saison automne/hiver 2018/2019 © AFP / Alain Jocard

Dans Fashion Freak Show, aux Folies Bergères à partir du 2 octobre, Jean-Paul Gaultier réalise un rêve d'enfant, celui de créer une revue comme celles devant lesquelles il a tant fantasmé ! On parle plumes, strass et corsets, Madonna, Pape et Nana, musique, dessin et cinéma, avec Jean-Paul Gaultier.

Le conservatisme dans la mode

J'ai pu mesurer le retour du conservatisme dans la mode. Depuis les années 1990, le puritanisme américain est passé par là.

J'ai l'impression que nous sommes dans un moment de chaos et de peur. Les gens me semblent moins créatifs.

La domination des hommes s'incarne jusque dans les vêtements. Les vestes pour homme ont une poche intérieure pour ranger leur portefeuille.

Ses défilés de mode

Un défilé c'est la représentation d'une réalité. Je n'ai jamais voulu montrer des mannequins ennuyeux.

L'esprit "freak"

Être un freak, c'est être différent de la majorité. Mais c'est beau, parce que nous sommes tous différents.

J'ai été fasciné par Madonna la première fois où je l'ai vue. Aux MTV Awards, elle chantait "Like A Virgin" et cela avait offusqué beaucoup de gens. Elle est absolument unique.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Jean-Paul Gaultier a choisi de décrire son premier dessin

Programmation musicale

Relax – Franki Goes to Hollywood

La Marcheuse – Chris

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.