Journaliste, essayiste et féministe, ardente militante en faveur de la laïcité, son premier long-métrage de fiction, "Sœurs d'armes" sort ce 9 octobre. L'histoire de femmes qui luttent contre l'état islamique au Kurdistan. Un film épique, à la gloire du féminin. Caroline Fourest est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Caroline Fourest en novembre 2018
Caroline Fourest en novembre 2018 © Getty / Stephane Cardinale - Corbis

Son engagement féministe, son combat pour la laïcité et ses prises de position parfois controversées ont fait d'elle une figure intellectuelle sujette à polémiques. 

Cette fois, et pour la première fois, c'est par le prisme de la fiction cinématographique qu'elle s'exprime. 

Dans Soeurs d'armes, au cinéma le 9 octobre, elle montre son admiration pour une armée de femmes en lutte contre l'état islamique, à travers un film de guerre à la gloire du féminin. 

On parle de "la fin de l'homme blanc hétérosexuel et catholique", de Charlie Hebdo, de reconstruction, d'images manquantes, d'identité et de féminin, avec Caroline Fourest invitée de Boomerang

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Caroline Fourest a écrit un texte inédit.

Programmation musicale

Janis Joplin – Get it while you can 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.