On lui doit des films devenus cultes comme "Platoon", "Né un 4 juillet", ou encore "Tueurs Nés". En cette période bien sombre, et alors que parait, aujourd’hui même, son autobiographie, "À la recherche de la lumière", il est venu dissiper quelques ombres. Oliver Stone est l'invité d'Augustin Trapenard.

Oliver Stone, réalisateur américain
Oliver Stone, réalisateur américain © Getty / Marco Piraccini/Archivio Marco Piraccini/Mondadori Portfolio

Il est le cinéaste de l'Amérique, de son envers et de ses excès ! Personnage trouble, il raconte son histoire, pleine de démesure et de rêve, dans "À la recherche de la lumière". L'histoire d'un petit garçon né d'une Française et d'un Américain au lendemain de la seconde guerre mondiale; celle d'un jeune homme amoureux de littérature, qui s'engage dans la guerre Vietnam et qui voit sa vie basculer ; celle d'un homme qui se lance à corps perdu dans le 7ème art. Une véritable épopée !  

Oliver Stone sera demain au Forum des images, pour une rencontre en public, ainsi que  dimanche, à Lyon, pour le Festival Lumière, à l’occasion de la projection de son film "Nés un 4 juillet"

Extraits de l'émission

"À la racine de la tragédie des États-Unis, il y a l’auto-tromperie. Nous nous mentons à nous-mêmes, comme nous l’avons fait au Viêt Nam, en Irak, en Iran : on n’arrive pas à apprendre, ni à cesser de croire que nous sommes supérieurs."

"Le cinéma, c’est uniquement la lumière. C’est l’art où l’on voit. Dans ma vie, la lumière, c’est ma quête permanente."

"Il n’y a pas de dieu. Dieu est mort, Nietzsche avait raison. Donc les êtres humains veulent monter à son niveau. On a alors une mission divine : faire quelque chose dont nous serons fier."

"Avant de partir au Vietnam, j’étais un cérébral. Là-bas, ce n’était plus possible : il fallait sentir, voir, survivre en fait. Ça m’a changé… En revenant, la caméra est devenue cela pour moi : un œil, un moyen de solliciter les sens, de survivre…"

"Les États-Unis sont nourris de violence dès l’enfance. Ma violence à moi, je l’assume. En revenant du Viêt Nam, j’en étais rempli, et j’ai écrit dessus : on me l’a reproché. Pourtant, tout le monde est violent aux États-Unis, mais tout le monde ne l’assume pas !"

Programmation musicale

THE DOORS - Break On Through (To the Other Side)

DANI – Dingue

Les invités
  • Oliver StoneRéalisateur, scénariste, producteur et comédien
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.