Auteur, compositeur, interprète, il a donné le ton et battu la mesure de la variété française des années 90 et 2000. Aujourd’hui, il fête ses 56 printemps, et lance son application, "Obispo All Access". Pascal Obispo est l'invité d'Augustin Trapenard.

Pascal Obispo
Pascal Obispo © Getty

Véritable machine à tubes, pour lui et pour les autres, il est celui qui se cache derrière "Savoir Aimer" de Florent Pagny, "Allumez le feu" de Johnny Hallyday, "L'envie d'aimer" de la comédie musicale Les Dix Commandements, ou encore "Cassé" de Nolwenn Leroy. Aujourd'hui, il lance son application, Obispo All Access, un projet unique, assez fou ; un espace de créativité et de liberté ! Pascal Obispo est dans Boomerang

Extraits de l'entretien

"Quand j'ai commencé la fabrication de cette appli, j'ai voulu créer ma propre maison de musique. L'idée c'est d'être résilient, et de trouver une solution face aux plateformes de streaming"

"Les droits d'auteurs, c'est la possibilité de vivre et d'exister. Au moment de la création des plateformes de streaming, nous les artistes avons été mal représentés. Il n'y a pas eu de consultation pour savoir quelle était la juste rémunération."

"J'ai toujours dés-intellectualisé la composition. Une bonne mélodie ça tient d'abord à l'envie de faire de la musique, de mélanger différentes choses comme dans une bonne sauce. "

"Le virtuel n'est pas suffisant : il nous manque le public. Moi, j'existe sur scène. C'est là où on se retrouve, où on tisse des liens."

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Pascal Obispo a choisi de reprendre "La chanson de Prévert" de Gainsbourg, à la guitare. 

Programmation musicale

Pascal Obispo - Ma génération

Les invités
L'équipe