Elle est Américaine, philosophe, et peut-être l'une des intellectuelles les plus célèbres au monde. Son travail sur le genre a notamment fait de son œuvre l’une des plus subversives et galvanisantes de ces trente dernières années. Judith Butler est l'invitée d'Augustin Trapenard.

La philosophe américaine Judith Butler en 2012 à Berlin
La philosophe américaine Judith Butler en 2012 à Berlin © Maxppp / Oliver Mehlis/dpa/picture-allianc

"Le vivable et l’invivable", c’est le nom de son nouveau livre, en librairie le 12 mai. Un riche dialogue avec Frédéric Worms, qui interroge le pouvoir, le corps, le soin, et le sort réservé à toutes celles et ceux dont les vies sont sacrifiées. On parle d'aujourd'hui, de résilience, d'interrogation, et l'on revient aux origines d'une pensée qui depuis la parution de "Trouble dans le genre", déchaine les passions. Judith Butler est dans Boomerang

La traduction simultanée est assurée par Eve Dayre. 

Ecouter l'entretien en vo : 

31 min

Boomerang en V.O

Par France Inter

Extraits de l'entretien

"Le monde est rendu inhabitable par le racisme, les nationalismes, le patriarcat et le capitalisme. Tout cela menace la possibilité d'un monde équitablement partagé en créant des inégalités et des violences systémiques, et en détruisant la Terre"

"Le concept de résilience me dérange parce qu'il suppose un héroïsme collectif et individuel. Or il arrive que les gens soient si brisés que la résilience est impossible, parce que les conditions socio-économiques de la vivabilité ne sont pas réunies"

"Le concept de genre est perçu comme une menace par certaines institutions parce qu'il met en cause les relations de pouvoir sur lesquelles reposent ces institutions : la famille hétérosexuelle, l'Eglise, les régimes autoritaires néo-libéraux."

"Les français nient le caractère multi-racial de la francité : Franz Fanon ou Edouard Glissant étaient français et ont écrit en français. Tout est déjà là en langue française pour penser l'impérialisme, le colonialisme, les relations de pouvoir..."

Programmation musicale

  • FRANK OCEAN - Moon River
  • CLARA LUCIANI - Le reste
L'équipe
Thèmes associés