Vous l’avez vu dans "La faute à Voltaire", "Indigènes", "Les témoins" ou "Omar m’a tué". Dans "Les bienheureux", premier film très réussi de Sofia Djama, il joue un père de famille algérien qui refuse de voir ce qu'est devenu son pays après la guerre civile. Sami Bouajila est l'invité d'Augustin Trapenard.

Sami Bouajila
Sami Bouajila © Getty

" Alger, quelques années après la guerre civile. Amal et Samir ont décidé de fêter leur vingtième anniversaire de mariage au restaurant. Pendant leur trajet, tous deux évoquent leur Algérie : Amal, à travers la perte des illusions, Samir par la nécessité de s'en accommoder. Au même moment, Fahim, leur fils, et ses amis, Feriel et Reda, errent dans une Alger qui se referme peu à peu sur elle-même."

Les Bienheureux de Sofia Djama avec Nadia Kaci, Amine Lansari et Lyna Khoudri,  prix de la meilleure actrice à la dernière Mostra de Venise, sort le 13 décembre. 

Sami Bouajila fera partie du jury du Festival des Arcs du 16 au 22 décembre.

Programmation musicale

Rachid Taha, Rock el casbah / Catherine Ringer, Un bien bel homme 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Sami Bouajila a choisi de lire un texte de Charles Juliet extrait de Ce pays du silence.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.